Article réservé aux abonnés Archimag.com

Veille en market intelligence : panorama des logiciels et conseils pour (bien) choisir

  • logiciel_market_intelligence.jpg

    market-intelligence-logiciel-entreprise
    Les cellules de veille dédiées à la market intelligence excèdent rarement plus de cinq personnes. Néanmoins, la collaboration fait partie des données clés à étudier quand on choisit son logiciel. (Freepik/rawpixel.com)
  • Seul un professionnel de la market intelligence sur deux dispose d’un logiciel dédié. Mais comment détecter de nouvelles tendances et des signaux à risques parmi les masses de données disponibles afin d’en déterminer une orientation stratégique sans un bon outil ? Voici quelques pistes pour (bien) le choisir ainsi que les fiches de 30 sociétés prestataires d'outils de market intelligence ou de logiciels de veille disposant de fonctions dédiées à la market intelligence.

    C’est un fait, le métier de veilleur n’appartient plus qu’aux veilleurs. Et cette tendance est d’autant plus vraie en ce qui concerne la market intelligence, puisque de plus en plus d’experts métier affichent la double compétence technique-veille.

    >Lire aussi : Market intelligence : extension du domaine de la veille

    Par ailleurs, une étude réalisée par Digimind et Orange Consulting révélait en décembre 2018 que seuls 56 % des professionnels de la market intelligence étaient équipés d’un logiciel dédié. Pour plus de 40 % des personnes n’en disposant pas, la raison évoquée était la crainte de devoir affecter à temps plein une personne pour son paramétrage et sa maintenance.

    De l'ergonomie à la gamification des outils de market intelligence

    Les éditeurs de solutions de veille dédiées à la market intelligence ont bien saisi ces contraintes et beaucoup ont fait de l’ergonomie et de la simplicité d’utilisation (voire de la gamification) de leurs outils des priorités.

    Ce que confirme Timoté Geimer, directeur produit et marketing chez Whatever, qui propose la solution Elium :

    « Il est très important de prendre en compte les différents profils (personae) qui seront amenés à utiliser l’outil », explique-t-il ; « il faut garder à l’esprit qu’outre les professionnels de la veille et de l’intelligence économique, les consommateurs des rapports et analyses peuvent avoir des profils très variés et parfois peu technophiles. Il est donc nécessaire d’être attentif à l’ergonomie et la simplicité d’usage de la plateforme pour les consommateurs de contenus ».

    >Lire aussi : Les six points clés d'une veille en market intelligence réussie

    Veille, market intelligence et collaboratif

    D’autre part, si les cellules de veille dédiées à la market intelligence excèdent rarement plus de cinq personnes, la collaboration est également une donnée clé à prendre en compte quand on choisit son outil.

    « L’enjeu premier est d’assurer l’engagement des collaborateurs dans la stratégie de veille », confirme Thibaut Gimenez, cofondateur de Stample ; « cela passe par une expérience utilisateur simple et intuitive, un usage mobile, des outils performants de captation des contenus et des systèmes d’alerte et de recommandations pour inciter les collaborateurs à passer à l’action ».

    >Lire aussi : Engie : quand la veille en market intelligence se mutualise

    Des sources de la veille aux livrables

    « L’objectif d’un tel projet de veille [en market intelligence] est de fournir des informations appropriées, triées, analysées et doublement vérifiées à des experts mais aussi de détecter des opportunités d’affaires », nous confiait Nathalie Bossard, spécialiste de la veille en milieu financier, en 2015.

    Choisir un outil dédié à la market intelligence implique donc de vérifier l’étendue des sources qu’il peut surveiller et offrir un regard à 360 degrés sur un ou plusieurs marchés.

    « S’assurer que la solution est robuste et opère directement avec les médias sociaux via lesquels les consommateurs s’expriment est essentiel », confie Loïc Moisand, fondateur et CEO de Synthesio. « Pas de market intelligence si les sources de données utilisées ne sont pas fiables ».

    Bien sûr, comme dans tout projet de veille, les livrables doivent être intelligibles pour les décideurs à qui l’information sera restituée.

    >Lire aussi : Quel logiciel de veille choisir en 2020 (avec tableau comparatif)

    « L’objectif est d’essayer de rendre l’information la plus vivante et lisible possible pour le destinataire du projet de veille », ajoutait Nathalie Bossard.

    Les outils dédiés peuvent aider les professionnels dans cette démarche, dans laquelle l’analyse et sa transformation en un contenu digeste et accessible au plus grand nombre restent essentielles.

    Équipe support et accompagnement du prestataire

    Ce que confirme Mickaël Réault, de Sindup :

    « L’un des volets à prendre en compte quand on choisit sa solution, est de s’interroger sur les livrables qu’elle peut générer », explique-t-il ; « sont-ils suffisament souples et personnalisables ? Ceux que nous proposons peuvent même être compatibles avec le système d’information de l’entreprise ! ».

    Enfin, l’équipe support et l’accompagnement de l’éditeur ne doivent pas être négligés. Leur expertise, leur réactivité et leur disponibilité peuvent contribuer efficacement à la montée en puissance du dispositif !

    >Lire aussi : Un Mooc sur l'intelligence artificielle et la datavisualisation au service de la veille

    30 prestataires de logiciels de market intelligence - Les fiches des éditeurs :

    Agilience - Agilience Social IntelligencePrix de la solution : Free, Premium, à partir de 400 € Architecture : Saas Références Références clients : Industrie pharmaceutique, high-tech, bio tech, alimentaire et cosmétique. Fonctionnalités dédiées à la market intelligence : - Agilience ....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-Ecologie-numerique
    La dématérialisation est-elle écologique ? Avec le numérique, est-on respectueux de l’environnement ? À l’heure où se multiplient les alertes sur la santé vacillante de la planète, ces questions méritent d’être approfondies. Rapidement, on constate que les paramètres sont multiples et les enjeux complexes.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Recevez l'essentiel de l'actu !
    Publicité

    Veille 2020.PNG