Publicité

Comment la recherche d'information se transforme avec l'intelligence artificielle

  • documation_veilleia.jpg

    Conférence consacrée à la transformation de la recherche d'information (Archimag / Texier)
  • L'intelligence artificielle s'imisce de plus en plus dans les solutions dédiées à la recherche d'information. A la clé, du gain de temps mais pas seulement...

    C'est peu dire que le milieu de la veille garde un oeil attentif sur ce qui se passe dans le domaine de l'intelligence artificielle. L'IA finira-t-elle un jour par remplacer les veilleurs ?

    Christian Langevin (Qwam) ne le pense pas : "le pilotage humain reste omniprésent dans le process de recherche d'information. Qwam fait appel à une combinaison hybride : deep learning, extraction de connaissances, marchine learning... L'intelligence artificielle permet de hiérarchiser l'information en détectant les mots les plus importants et en établissant des relations entre des termes dispersés dans un texte".

    L'humain doit garder la main

    Pour Marie-Jeanne Morvan (Lexis Nexis), l'intelligence artificielle s'applique également à l'automatisation de filtres qui permettent de réduire le temps que les veilleurs consacrent à cette tâche à faible valeur ajoutée. "Nos solutions sont en mesure de traiter des corpus textuels dans de multiples langues (français, anglais, espagnol, arabe, portugais...) Mais il est important que l'humain garde la main sur les process".

    Même point de vue pour Thomas Binet (Geotrend) : "l'intelligence artificielle ne remplacera pas l'humain et c'est une bonne nouvelle ! Notre solution utilise l'IA pour produire des cartographies d'acteurs à partir de l'analyse de vastes corpus documentaires comme la presse ou les livres. Le veilleur peut alors consacrer plus de temps à l'analyse".

    Les algoritmes sont parfois victimes de biais

    A quoi ressemble le marché de la recherche d'information ? "L'intelligence artificielle est très présente dans les discours commerciaux mais toutes les solutions n'offrent pas le même niveau de maturité" constate Carole Tisserand-Barthole (Bases et Netsources) ; "les atouts de l'IA sont pourtant nombreux : classification, reconnaissance d'images, recommandation de contenus. Mais attention ! omme les êtres humains, les algoritmes sont parfois victimes de biais..."

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    Veille 2020.PNG