Publicité

Vera.ai : un nouveau projet européen pour lutter contre la désinformation par l'intelligence artificielle

  • desinformation-veraai-intelligence-artificielle.jpg

    veraai-programme-europe-desinformation-fake-news
    Les fake news se propagent six fois plus vite qu'une vraie information. (Freepik)
  • Pour lutter contre la désinformation, le nouveau projet européen Vera.ai mise sur l’intelligence artificielle pour développer des outils efficaces et adaptés aux utilisateurs.

    Dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe de l’Union européenne, le projet Vera.ai vient d’être lancé. Il vise à développer et déployer des solutions de lutte contre la désinformation grâce à des méthodes d’intelligence artificielle. Et ce, en multilingue et sur tous types de contenus : texte, photo, vidéo, audio…

    Aujourd'hui, les fake news se propagent comme une traînée de poudre, que ce soit sur internet ou sur les réseaux sociaux. Ces fausses informations se partagent six fois plus vite que les vraies… Si la problématique existe depuis toujours, de plus en plus d’outils et de sites de fact checking ont vu le jour ces dernières années.

    Des algorithmes et de l'IA pour coller aux besoins utilisateurs

    Au sein de l’Union européenne, la question de la désinformation a fait l’objet de plusieurs “actions-innovations” avec la création des outils WeVerify et InVidEU. Par exemple, ces derniers ont permis au Médialab de l’AFP de développer l’extension de vérification InVID-WeVerify. Disponible sur Google Chrome, elle compte aujourd’hui plus de 75 000 utilisateurs actifs chaque semaine dans 225 pays.

    Lire aussi : Fake news : comment reconnaître le vrai du faux

    Piloté par le Centre de recherche et de technologie Hellas, en Grèce, Vera.ai compte 14 partenaires. Parmi lesquels, le Centre Borelli de l’École normale supérieure Paris-Saclay, l’AFP pour la France ou encore l’Union européenne de radio‑télévision (UER) en Suisse…

    En collaboration avec des fact-checkeurs

    Vera.ai suivra une approche centrée sur l'utilisateur, répondant aux besoins et exigences réels en matière de vérification. Les équipes de recherche pourront aussi se baser sur les résultats d’InVidEu et WeVerify (outils qui seront perfectionnés par la même occasion). 

    Lire aussi : Veille et intelligence artificielle : "tout le monde prétend faire de l'IA mais c'est faux"

    De plus, le projet Vera.ai s’appuiera sur des collaborations avec des fact-checkeurs, dont 130 journalistes d’investigation numérique de l’AFP couvrant 85 pays.
     

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Bibliothèque-fake-news
    Les bibliothèques sont le lieu de tous les médias, traditionnels (livres, revues, cinéma…) et numériques (internet, réseaux sociaux, jeux…). Cela les met en bonne place pour prendre des initiatives contre les fake news. Les fausses informations se glissent en effet partout, atteignant des publics vulnérables, consentants ou tout simplement inattentifs.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    Serda Formation Veille 2023