Publicité

Scams et faux comptes, LinkedIn renforce son système de sécurité

  • linkedin-nouvelles-fonctionnalites-securite-ia-deep-learning.jpg

    securisation-nouvelles-fonctions-linkedin-ia-scam-faux-comptes
    L'objectif de LinkedIn est de supprimer les faux comptes avant qu'ils n'atteignent ses membres. (LinkedIn)
  • Face à la montée des activités frauduleuses sur internet, LinkedIn renforce ses mesures de sécurité avec de nouvelles fonctionnalités, notamment avec un modèle de deep learning pour lutter contre les comptes utilisant des photos de profils générés par une intelligence artificielle.

    Après plusieurs signalements suite à une augmentation des activités frauduleuses sur internet, LinkedIn annonce plusieurs actions de sécurisation sur le réseau social. « Nous mettons en place de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux systèmes pour vous aider à prendre des décisions plus éclairées sur les membres avec lesquels vous interagissez », détaille Oscar Rodriguez, vice-président, product management.

    Lire aussi : Tik Tok, un nouveau Google rempli de fake news

    Dans les prochaines semaines, la fonction “A propos de ce profil” permettra de voir la date de création du profil et la dernière mise à jour. Elle indiquera aussi si le compte a été authentifié via un numéro de téléphone ou une adresse mail professionnelle.

    Améliorer le système anti-abus

    LinkedIn s’attaque également aux utilisateurs de photos de profils réalisées par des intelligences artificielles. « Nous avons créé un modèle de deep learning pour mieux repérer les comptes enregistrés avec cette technologie. Les générateurs d'images basés sur l'IA peuvent créer un nombre illimité de photos uniques et de haute qualité qui ne correspondent pas à des personnes réelles. » 

    Sans effectuer de reconnaissance faciale, ni d’analyses biométriques, le réseau social estime être capable de déterminer si un compte utilise ce type d’image. « Ce modèle permet d'accroître l'efficacité de notre système “anti-abus” et de supprimer les faux comptes avant qu'ils n'aient une chance d'atteindre nos membres. »

    Lire aussi : Veille sur les réseaux sociaux et droits d’auteur

    Enfin, LinkedIn compte ajouter des messages d’avertissement aux échanges privés à risques, à l'image des scams (arnaques sur internet et autres duperies),  . « Nous pouvons vous mettre en garde contre ceux qui vous demandent d'engager la conversation sur une autre plateforme. Cela peut être le signe d'une escroquerie. » L’utilisateur pourra alors signaler le contenu sans en informer l’expéditeur. 

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !
    reussir-projets-veille
    Le monde comme les entreprises sont en proie à des déséquilibres constants. Pour gagner de la visibilité, aider les prises de décision, il faut pouvoir compter sur sa veille, qu’elle soit technologique, concurrentielle, média ou autre. Les grandes structures pourront s’appuyer sur un service de veille outillé, avec l’apport de l’intelligence artificielle et une part d’automatisation. Les structures plus modestes veilleront question par question. Dans tous les cas, une méthode rigoureuse est à mettre en œuvre. La qualité du sourcing est fondamentale. Une démarche collaborative est préconisée. La sécurité du système doit être totale.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le montant total des pénalités infligées aux entreprises en 2022 - et à l'échelle internationale - pour le non respect du RGPD.

    Serda Formation Veille 2023