Publicité

Facebook, YouTube et Wikipédia : les trois sites préférés des internautes au travail

  • web.jpg

    Au bureau, les salariés sont aussi des internautes comme les autres
  • Selon une étude réalisée par l'éditeur Olfeo, les salariés français consacrent 58 % de leur temps de navigation à un usage personnel.

    Un salarié français passe en moyenne 108 minutes par jour sur internet sur son lieu de travail... essentiellement pour un usage personnel ! Selon une étude de l'éditeur de solutions de filtrage de contenus Olfeo, la navigation à des fins personnelles représente 58 % du temps total de consultation (63 minutes) contre 42 % (45 minutes) dédiés à l'usage professionnel.

    Cet usage personnel est particulièrement marqué à trois moments de la journée : entre 8 et 10 heures, entre 12 et 15 heures, ainsi qu'à 17 heures. L'usage professionnel, quant à lui, connaît son pic d'activité à deux moments : entre 15 et 17 heures, après 19 heures.

    Facebook, YouTube, Wikipédia

    Trois catégories de sites sont particulièrement consultés par les internautes-salariés  : les "blogs, forums, wiki et portails" (17 % des visites), le commerce en ligne (15 %) et les sites dédiés à la vidéo (15 %). Contrairement à une idée largement répandue, les sites pornographiques n'arrivent qu'en avant-dernière position des sites les plus consultés (4 %) à égalité avec les services de téléchargement de musique et de jeux.

    Pas de surprise en revanche du côté des sites les plus consultés : Facebook, YouTube et Wikipédia arrivent en tête, comme les années précédentes. Viennent ensuite Le bon coin, Yahoo Actu et Windows Live MSN.

    Ces résultats mériteraient d'être affinés car la distinction entre usage professionnel et personnel est floue. La navigation sur Wikipédia ne constitue pas un usage personnel stricto sensu... Un salarié peut en effet y chercher une information dans le cadre de sa mission comme il le ferait sur une encyclopédie au format papier. De même, YouTube et Facebook regorgent de contenus professionnels à côté des pages personnelles. De nombreuses institutions publiques et entreprises privées ont investi les réseaux sociaux pour y diffuser de l'information.

    Face aux conflits éventuels susceptibles d'éclater dans les entreprises, Olfeo rappelle qu'un employeur peut limiter l'accès Internet à ses salariés mais qu'il ne peut interdire l'usage du web à des fins personnelles dès lors que cette navigation se fait dans les limites du "raisonnable".

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    48
    C'est le pourcentage des entrepreneurs qui craignent des risques d'erreur administrative liés à la dématérialisation des procédures de création d'entreprise.

    Recevez l'essentiel de l'actu !