Publicité

Comment réussir son projet big data ?

  • BigData.jpg

    Visualisation des données mises en valeur par des couleurs (Viegas-UserActivityonWikipedia)
  • Volume, vélocité et variété : les 3V du big data peuvent effrayer. En abordant la problématique du big data de façon trop globale, les entreprises mettent un frein à leurs projets et risquent de rater des opportunités. Philippe Nieuwbourg, de Decideo.fr, nous explique en vidéo que pour traiter le big data, il faut commencer petit ! Et attention à soigner ses métadonnées...

    Quels sont les écueils possibles d'un projet "big data" mené par une entreprise ?

    Le principal écueil est de voir trop grand, de tenter de refonder l’entreprise autour du big data. C’est sans doute là que la « pensée globalisante » française nous fait prendre du retard face à d’autres pays plus pragmatiques. Vouloir tout prévoir avant de démarrer c’est impossible. Donc on doit limiter le projet, oser prendre des risques mais avancer par étape et mesurer en permanence les impacts. Autre écueil, croire ou faire croire que c’est un projet technologique ! Un projet Big Data ce n’est pas mettre en place Hadoop ! C’est un projet business avant tout.

    Avant de voir "Big", ne faut-il pas commencer "petit" en soignant ses métadonnées ?

    Complètement ! Un projet Big Data pour réussir doit être « small ». Sinon ce sera une usine à gaz. Soigner ses métadonnées, certainement. Mais pas plus que de soigner ses données, ses analyses, ses processus de valorisation. Un projet big data c’est du raffinage, au sens pétrolier du terme. Je prends des données brutes, je les transforme, croise, analyse, représente pour leur donner de la valeur.

    En quoi la visualisation est-elle la clé pour retirer de la valeur des données d'une entreprise ?

    765,87 ; 845,54 ; 398,89 ; 798,45… que voyez-vous ? Une suite de chiffres… moi, je vois le chiffre d’affaires trimestriel avec une forte baisse au 3ème trimestre. Si je vous avais montré une courbe, vous auriez vu la même chose que moi. Et plus on a de données, plus leur représentation visuelle est importante.


    + repères

    Les chiffres clés du big data

    Le chiffre d’affaire du marché mondial du big data (logiciels et services) s’élevait à 31 milliards de dollars en 2013. En France, ce marché devrait croître à un rythme annuel de 27 % entre 2012 et 2017, passant de 152 millions à 494 millions d’euros.

    Seuls 20 à 30 % des données sont exploitées par les entreprises. En 2012, seuls 6 % des décideurs impliqués dans une telle problématique avaient concrètement engagé des projets liés au big data. Les principaux freins résident encore dans le coût des infrastructures (45 %), le manque de compréhension des bénéfices par les métiers (39 %) et le manque de compétences pour analyser les données (27 %).

    Sources : ABI Research, IDC et Forrester.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des répondants à notre grande enquête sur les professionnels de l'information et l'entrepreneuriat affirment être attirés par le statut d’entrepreneur (créateur d’entre-prise, indépendant, freelance, etc.).

    Recevez l'essentiel de l'actu !