Publicité

Téléphonie mobile : un être humain sur deux est un mobinaute

  • 278 1 actu chiffres téléphonie mobile CJO.jpg

    plus de 4.6 milliards de connexions mobiles à travers le monde sont réalisées depuis des combinés basiques et pas depuis un smartphone. (Pixabay/Jeshoots)
  • Même les coins les plus reculés du monde sont peu à peu touchés par la déferlante des terminaux mobiles.

    Imaginez que sur les 7 258 milliards d'hommes et de femmes peuplant la planète, 3 630 milliards d'entre eux sont équipés d'un téléphone mobile. Soit un humain sur deux. C'est ce que révèle une infographie (voir ci-dessous) publiée par l'agence de communication We are social, à partir des données fournies par la GSMA Intelligence, spécialisée dans l'analyse des données de l'industrie du mobile.

    9 nouveaux utilisateurs mobiles par seconde

    Selon ces chiffres, le monde compterait 750 000 nouveaux mobinautes chaque jour, soit 9 chaque seconde ! D'ailleurs, le nombre total de connexions mobiles actives seraient, elles, presqu'équivalentes au nombre d'humains ; un chiffre s'expliquant par une moyenne d'environ 2 contrats actifs en téléphonie mobile par utilisateur. A noter : plus de 4.6 milliards de connexions mobiles à travers le monde sont réalisées depuis des combinés basiques et pas depuis un smartphone.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité