Publicité

Blendle, l'agrégateur de presse qui vaut (déjà) 3 millions d'euros

  • blendle.jpg

    Blendle a déjà séduit 130 000 clients en seulement six mois (Blendle)
  • Blendle a déjà séduit 130 000 clients en vendant des articles à l'unité pour un prix compris entre 0,10 et 0,90 euros.

    Six mois jour pour jour après son lancement, Blendle a déjà séduit 130 000 clients. Cet agrégateur de presse fondé par deux journalistes néerlandais repose sur un principe très simple : vendre des articles à l'unité pour un prix compris entre 0,10 et 0,90 euros. Un succès qui n'a pas échappé à deux géants de la presse, les groupes Axel Springer et New York Times, qui viennent d'investir trois millions d'euros dans ce programme qui ne fonctionne à ce jour qu'avec des titres de presse néerlandais.

    "Nous sommes honorés de la confiance que nous portent deux des éditeurs les plus influents du monde" se réjouit Alexander Klöpping l'un des deux fondateurs de Blendle. Du côté du groupe Springer, on estime que que "cette plateforme payante a le potentiel pour attirer les jeunes lecteurs avertis d'Internet". L'entrée de Springer et du New York Times dans le capital de Blendle ne bouleversera pas pour autant le management de Blendle puisque les deux fondateurs contrôlent encore plus de 75 % du capital de la société qu'ils ont créée.

    Un taux de "rechargement" de 20 %

    Selon les fondateurs de Blendle, les deux tiers de leurs clients auraient moins de 35 ans. Autant dire un atout à l'heure où les titres de presse voient leur lectorat vieillir avec eux. Quant au taux taux de rechargement des comptes utilisateurs, il s'élèverait à environ 20 % : "nous sommes très satisfaits de ce pourcentage" soulignent les fondateurs de Blendle.

    Ces derniers ne cachent pas leurs ambitions internationales et annoncent "être en contact avec de nombreux éditeurs dans différents pays". 

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité