Publicité

96 % des consommateurs sont influencés par l'e-réputation des marques

  • e-commerce (PixaBay - Simon ).jpg

    96 % des consommateurs ont réalisé un achat via le web dans l'année écoulée (PixaBay /Simon)
  • Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à s'informer sur l'image des marques avant de procéder à un achat.

    C'est une étude qui confirme ce que l'on pressentait. Les avis de consommateurs ont un impact réel sur l'acte d'achat : 80 % des consommateurs se renseignent en ligne avant de procéder à un achat. Et 96 % des internautes reconnaissent être influencés par l'e-réputation de la marque ! Selon une étude réalisée par l'IFOP pour le compte de l'agence Réputation VIP, les consommateurs sont désormais très nombreux à consulter les blogs et les forums de discussion. 85 % affirment qu'un avis négatif peut les dissuader d'acheter un produit.

    Cette tendance à veiller sur la réputation d'une marque ou d'un produit est même en passe de devenir un sport national puisque "58 % consultent Internet pour se faire une idée sur l'image d'une marque ou d'un magasin sans intention d'achat".

    Facebook et Twitter à la traîne

    Trois types de contenus éditoriaux sont particulièrement prisés par les e-consommateurs : les forums (47 %), les blogs (17 %) et les réseaux sociaux (12 %). Facebook et Twitter ne semblent donc pas avoir l'influence qu'on leur prête habituellement. Ces chiffres soulignent par ailleurs la vitalité des forums de discussion que l'on croyait délaissés par les internautes.

    Plus généralement, cette étude souligne l'incontournable rôle du e-commerce : 96 % des consommateurs déclarent avoir réalisé au moins un achat en ligne dans les douze derniers mois.

     

    Méthodologie : Sondage IFOP pour Reputation VIP. Réalisé sur Internet, du 2 au 3 décembre 2014 auprès d’un  échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession).

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité