Publicité

Samson Son, alias Cookie Connecté, star de YouTube en technologies de l'information

  • cookie_connecte.JPG

    samson-son-cookie-connecte
    Samson Son, alias Cookie Connecté : "j’ai décidé de créer ma propre synthèse avec la première vidéo en émojis". (DR)
  • Dans la "vraie vie", Samson Son est architecte technique en systèmes d’information. Mais c'est sous le nom de Cookie Connecté qu'il officie sur sa chaîne Youtube au succès grandissant, au point de collaborer avec la Cnil dans une vidéo explicative sur le Règlement général sur la protection des données​ (RGPD). 

    Pourquoi avoir créé votre chaîne Youtube ?

    En tant que consultant IT, je fais énormément de veille technologique sur les nouvelles tendances IT (cloud, big data, IoT…). Pour assimiler plus facilement ces sujets, je me rédigeais des fiches de synthèse. Puis un jour, j’ai utilisé ces fiches pour aider des collègues, et j’ai alors pris conscience que ce travail de vulgarisation informatique pouvait aider d’autres personnes. Par la suite, j’ai décidé d’en faire des vidéos sur Youtube pour partager ces connaissances avec un maximum de personnes. Et, cerise sur le gâteau, cela permet à l’artiste en moi d’exprimer sa créativité.

    Les professionnels (et les autres...) sont-ils mal informés sur le RGPD ?

    Le milieu du consulting s’est littéralement emparé du sujet l’année dernière : livres blancs, articles, conférences et même des quizz ! Pourtant, malgré tout ce contenu, je n’arrivais pas à avoir une vision claire du RGPD. J’ai alors décidé de créer ma propre synthèse avec la première vidéo en émojis. La collaboration avec la Cnil sur la seconde vidéo a ensuite permis de développer des points un peu complexes, notamment sur la mise en conformité.

    Comment s'est passée votre collaboration avec la Cnil ?

    L’idée était de demander aux internautes de partager leurs interrogations sur le RGPD afin d’y répondre ensuite dans une vidéo FAQ. J’ai d’abord travaillé avec l’équipe de communication de la Cnil pour sélectionner les questions les plus pertinentes et trouver l’angle d’approche pour rendre cela le plus concret possible. Les juristes ont ensuite relu le texte pour aboutir à la version finale. Ensuite, j’ai mis ma patte artistique pour créer les dessins et les animations de la vidéo. C’est l’une des vidéos qui m’a demandé le plus de travail, mais qui m’a apporté en retour le plus de satisfaction.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !