Publicité

Grand débat : une combinaison homme/machine pour analyser les cahiers de doléances

  • grdebat_analyse.jpg

    Les premières synthèses des cahiers citoyens seront disponibles au début du mois d'avril (Pixabay / TeroVesalainen)
  • Le consortium chargé d'analyser les cahiers de doléances du Grand débat national fera appel à l'analyse lexicologique contextualisée pour faire émerger les problématiques exprimées par les citoyens.

    On en sait désormais davantage sur la méthode qui sera employée pour analyser les dizaines de milliers de contributions déposées dans les cahiers de doléances. Le consortium piloté par Roland Berger associé aux sociétés Cognito et Bluenove fera appel à une combinaison homme/machine : "l'approche privilégiée est fondée sur l'intelligence humaine appuyée sur la puissance du traitement statistique informatique" explique le consortium. "La technologie est une aide majeure mais elle n'est pas "autonome" par rapport à l'être humain, les interprétations se feront  en collégialité et tous les résultats seront traçables et vérifiables".

    Dans un premier temps, une analyse lexicographique permettra d'identifier des groupes de mots utilisés fréquemment, des répétitions et et des co-occurrences. Cette analyse sera en mesure de faire apparaître les problématiques et les propositions couramment mentionnées dans les cahiers de doléances.

    Représentation des opinions clivantes et marginales

    Au terme de ce traitement, "l'opinion collective" sera représentée sous la forme d'un arbre de connaissance c'est-à-dire une représentation imagée des opinions et des propositions. Afin d'éviter toute polémique sur la représentativité des opinions exprimées par les citoyens, le consortium souligne que l'ensemble des contributions seront représentées y compris les "plus clivantes et marginales".

    Devant le collège des garants du Grand débat national, le consortium a expliqué qu"il "sera possible en toute transparence de vérifier la correspondance entre les propositions remontées et les corpus d'origine".

    Afin de respecter le calendrier extrêmement serré du Grand débat, les analyses sont déjà en  cours à partir des premiers corpus disponibles. Des synthèses devraient être établies dès le début du mois d'avril.

    À lire sur Archimag

    Commentaires (1)

    • Portrait de philippejamel

      bonjour, la startup qui gère le débat national sur internet (prévu pour les dom tom) gère des champs "fermés" : saas, il est dommage de ne pas pouvoir s'exprimer librement. il n'est pas sur que l'on voit une idée remonter si elle ne concerne pas 70 millions de personnes sur les territoires de France

      fév 25, 2019

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    48
    C'est le pourcentage des entrepreneurs qui craignent des risques d'erreur administrative liés à la dématérialisation des procédures de création d'entreprise.

    Recevez l'essentiel de l'actu !