Bruxelles lance son projet d'espace européen de la donnée

  • commeur_donnee.png

    Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne à Bruxelles le 19 février 2020 (Commission européenne)
  • Face aux mastodontes chinois et nord-américains, Bruxelles préconise un "marché unique des données" et leur libre circulation au sein de l'Union européenne.

    La Commission européenne a dévoilé mercredi sa stratégie relative aux données et à l'intelligence artificielle. Un chantier qui repose sur plusieurs piliers : "notre stratégie englobe des domaines aussi variés que la cybersécurité, les infrastructures critiques, la formation numérique, les compétences, la démocratie et les médias" précise Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne ; "je tiens à ce que cette Europe numérique reflète le meilleur de notre continent: l'ouverture, l'équité, la diversité, la démocratie et la confiance".

    Au cours des cinq prochaines années, l'Europe se concentrera sur trois objectifs considérés comme essentiels : "une technologie au service des personnes, une économie juste et compétitive, et une société ouverte, démocratique et durable". Bruxelles entend faire prévaloir une approche européenne qui la distingue des intérêts mercantiles des autres acteurs de la donnée.

    Libre circulation des données au sein de l'Union européenne

    Concrètement, un espace européen des données devrait voir le jour. Il se présentera sous la forme d'un "marché unique des données, pour mobiliser les données inutilisées, en autorisant leur libre circulation dans l'Union et entre les secteurs, au bénéfice des entreprises, des chercheurs et des administrations publiques".

    Mais auparavant, Bruxelles devra s'atteler à la création d'un cadre réglementaire dédié à la gouvernance des données. Celui-ci devra notamment préciser les modalités d'accès aux données ainsi que leur réutilisation entre entreprises, entre entreprises et administrations, et au sein des administrations. 

    Livre blanc sur l'intelligence artificielle

    L'Europe s'empare également du thème de l'intelligence artificielle avec une ambition : "devenir un chef de file mondial dans le développement de systèmes d'intelligence artificielle propices à des utilisations et applications sûres". Un Livre blanc sur l'IA fait l'objet d'une consultation publique jusqu'au 19 mai 2020. Bruxelles précisera alors les contours de sa stratégie d'intelligence artificielle.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité