Publicité

Le RGPD dopé par le confinement

  • rgpd_confinement.jpg

    (Pixabay / TheDigitalArtist)
  • Alors que le Règlement général sur la protection des données célèbre son deuxième anniversaire, les organisations ont profité du confinement pour mettre à jour leur conformité RGPD. 

    Le confinement a-t-il été l'allié du RGPD ? On pourrait le penser à la lecture des résultats d'une enquête menée par l'éditeur Data Legal Drive : 40% des DPO (délégués à la protection des données) et juristes interrogés ont profité du confinement pour traiter les sujet de fond de la mise en conformité RGPD de leur entreprise. C'est notamment le cas pour la mise à jour du registre des traitements qui a fait l'objet d'une attention particulière pour près de la moitié des répondants.

    "La mise en place du confinement a massivement permis aux entreprises de prendre pleinement conscience du chemin à parcourir : le télétravail suppose une (ré)organisation des ressources humaines poussée avec des questions de droit social et de vie privée, et une (re)mise à niveau des process de sécurisation des données" observe Sylvain Staub, PDG de Data Legal Drive et associé du cabinet DS Avocats.

    Seul un site sur trois est 100 % conforme avec le RGPD

    Autre enseignement, la mise en conformité RGPD des sites web est encore loin d'être assurée. "Seul un site sur trois serait à 100 % conforme avec le RGPD, et ce taux n'a pas évolué depuis l'étude menée en 2019 par les mêmes partenaires" constatent les auteurs de l'étude ; "néanmoins, le confinement aurait - salutairement - permis à plus de la moitié des DPO de se concentrer à nouveau sur ce chantier essentiel qui est une vitrine de toute entreprise".

    L’enquête COVID19 & RGPD a été réalisée par Data Legal Drive, en partenariat avec Dalloz, Éditions Législatives, l’AFJE et DS Avocats auprès de 209 répondants (DPO et juristes) du 16 avril au 17 mai 2020.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité