Les Papiers numériques et Planète Robots, deux revues dédiées à la cybersécurité et à la robotique

  • L'ANSSI et Lexing Editions proposent une couverture éditoriale élargie sur les enjeux liés aux technologies numériques robotiques.

    Une naissance et une renaissance. Le premier numéro de la revue Papiers numériques, lancé par L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) voit le jour alors que la thématique de la cybersécurité n'a jamais été aussi chaude.

    Publiés à un rythme annuel, les Papiers numériques proposent une large couverture éditoriale avec des articles consacrés à l'intelligence artificielle, à l'identité numérique, au vote électronique, à la blockchain et à la cryptographie post-quantique. "Les Papiers numériques sont un micro tendu vers nos partenaires car les enjeux de cybersécurité ne s’appréhendent correctement qu’à la lumière de plusieurs éclairages » explique Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI.

    La revue est mise gratuitement à disposition des internautes au format PDF.

    Concentré d'algorithmes

    Nouveau format et nouvelle maquette pour le magazine Planète Robots qui avait été racheté l'an dernier par Lexing Editions. L'éditeur a revu ses codes graphiques et sa typographie pour apporter un éclairage sur les multiples dimensions de la robotique : agents conversationnels (chatbots), drones, réalité virtuelle et augmentée, internet des objets, nanotechnologies...

    "Aujourd'hui, les robots sont devenus de véritables concentrés d’algorithmes et d’intelligence artificielle. Nous souhaitons nous faire l'écho de cette évolution » souligne Alain Bensoussan, directeur de publication de Planète Robots.

    Disponible en kiosque, Planète Robots est également accessible sur abonnement.  
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité