Publicité

Marina Ferrari nommée secrétaire d’État chargée du Numérique

  • marina_ferrari.png

    Marina-Ferrari-nommee-secretaire-etat-chargee-Numerique
    Marina Ferrari sur les bancs de l'Assemblée nationale en 2023 (Assemblée nationale)
  • Inconnue de la filière numérique, la députée Marina Ferrari prend la tête du secrétariat d’Etat au Numérique en remplacement de Jean-Noël Barrot.

    C'est une inconnue de la filière numérique qui s'installe au secrétariat d’Etat au Numérique auprès du ministre de l'Economie Bruno Lemaire. Nommée dans le nouveau gouvernement de Gabriel Attal, Marina Ferrari n'en prend pas moins à coeur sa nouvelle mission: "je serai dès demain au travail avec Bruno Le Maire au service de notre économie numérique et des femmes et des hommes qui la font vivre : ils sont une force et une fierté pour notre pays".

    Née le 10 octobre 1973 à Aix-les-Bains, Marina Ferrari est députée de la première circonscription de la Savoie, conseillère municipale d'Aix-les-Bains et a occupé le poste de vice-présidente du département de la Savoie entre 2015 et 2021. Son CV ne mentionne aucune activité dans le domaine numérique mais la secrétaire d'Etat entend poursuivre "avec détermination et humilité " quelques-uns des chantiers entrepris depuis plusieurs années : transformation numérique, régulation des réseaux sociaux, accès au très haut débit pour tous, souveraineté numérique.

    AI Act

    La nouvelle secrétaire d'Etat devra également faire preuve de souplesse avec l'AI Act censé réguler l'intelligence artificielle en Europe. Emmanuel Macron n'avait pas hésité à critiquer ce texte en lui reprochant d'entraver la recherche en intelligence artificielle sur le continent européen.

    Marina Ferrari remplace Jean-Noël Barrot qui a été nommé ministre délégué chargé de l’Europe auprès du ministre des affaires étrangères. "Je quitte le ministère du Numérique avec la satisfaction d’avoir agi pour renforcer notre souveraineté technologique, sécuriser les Français en ligne et démocratiser l’accès au numérique" précise l'ancien secrétaire d'Etat.

     


     

     


     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.