Publicité

Les archives secrètes Mitrokhin du KGB sont enfin consultables

  • kgb.jpg

    Près de vingt cartons d'archives mis à disposition des chercheurs
  • Plusieurs milliers de documents confidentiels avaient été exfiltrés de Russie par l'archiviste du KGB Vasiliy Mitrokhin.

    En 1992, un ancien archiviste du KGB, Vasiliy Mitrokhin, se présentait à l'ambassade du Royaume-Uni de Riga (Lettonie) muni d'une mallette un peu spéciale. A l'intérieur : des documents secrets portant sur les activités d'espionnage menée par l'Union soviétique en Grande-Bretagne... Au total, il remettra près de vingt cartons d'archives aux Britanniques. Bonne nouvelle pour les historiens : ce fonds d'archives secrètes est désormais consultable dans les locaux du Churchill Archive Centre de Cambridge.

    Vasiliy Mitrokhin travailla pour le compte des archives du KGB de 1972 à 1984. Une douzaine d'années pendant lesquelles il eut accès à des milliers de documents confidentiels : "l'ampleur et la force de cette collection nous offrent un aperçu inédit des activités du KGB sur la majeure partie de la guerre froide" souligne l'historien Christopher Andrew. On y apprend ainsi que plus de 200 citoyens britanniques travaillèrent pour le KGB pendant la guerre froide. 

    L'un d'entre eux, Guy Burgess, réussit à transmettre plusieurs centaines de documents secrets aux Soviétiques de 1945 à 1949. Autre révélation : : les Soviétiques étaient parvenus à installer des caches d'armes légères pour leurs agents "autour des principales villes" des pays membres de l'OTAN comme Rome ou Berne.

    Un espion "constamment alcoolisé"

    Mais les archives de Mitrokhin montrent également un aspect peu flatteur des espions britanniques au service de Moscou : Donald Duart Maclean, membre des services de renseignement britanniques, y est décrit comme un homme "constamment alcoolisé" et "pas très doué pour garder les secrets" !

    Peu de temps après avoir transmis les archives du KGB à Londres, Vasiliy Mitrokhin et sa famille furent exfiltrés de Russie par les services de renseignement britanniques en 1992. A l'abri dans la capitale anglaise, il traduisit des milliers d'archives qui donnèrent naissance à 26 volumes réunis au sein de l'ouvrage "The Mitrokhin Archive" publié par Penguin en 1999.

    Vasiliy Mitrokhin est mort en 2004 à l'âge de 82 ans... de mort naturelle semble-t-il. 

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Recevez l'essentiel de l'actu !
    Publicité

    banniere-archimag_2.gif

    archives 2020.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif