Publicité

Hillary Clinton critiquée par les archives diplomatiques américaines

  • HillaryClintonOffice.com_.png

    Hillary Clinton, secrétaire d'Etat entre 2008 et 2013 (Hillary Clinton Office)
  • L'ancienne secrétaire d'Etat a utilisé sa messagerie personnelle dans le cadre de sa fonction à la tête de la diplomatie états-unienne.

    Hillary Clinton a dirigé la diplomatie états-unienne de 2008 à 2013. Un poste extrêmement sensible qui aurait dû l'inciter à la plus grande prudence dans sa correspondance électronique. Or, selon le New York Times, l'ancienne secrétaire d'Etat a utilisé sa messagerie personnelle dans le cadre de ses fonctions gouvernementales. Aussi surprenant que cela puisse paraître, "Madame Clinton ne disposait pas d'adresse électronique gouvernementale pendant les quatre années de son mandat au Département d'Etat", souligne le quotidien new-yorkais qui estime que Hillary Clinton pourrait avoir violé les lois fédérales sur l'archivage des données.

    Selon les experts, les agents fédéraux sont tenus d'utiliser une messagerie gouvernementale dans le cadre de leur mission. L'usage d'une messagerie personnelle ne serait toléré que dans les cas d'urgence. 

    Archivage à des fins historiques

    Interrogé par le New York Times, Thomas S. Blanton, directeur du National Security Archive, souligne que les messageries personnelles ne sont pas sécurisées. Il ajoute que les responsables de haut niveau devraient "agir comme le président Obama" avec un compte gouvernemental sécurisé qui permet l'archivage des courriels à des fins historiques.

    L'entourage de Hillary Clinton fait valoir que celle-ci s'était conformée "à la lettre et à l'esprit" des procédures du Département d'Etat.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif