Article réservé aux abonnés Archimag.com

Modèle OAIS : définition, principes et fonctionnement

  • modele-oais-definition.jpg

    modele-oais-definition-fonctionnement
    L’OAIS constitue un modèle de référence permettant de définir un certain nombre de concepts pour la pérennisation de l’information. (Pikisuperstar/Freepik)
  • Créé en 2002, le modèle abstrait d’Open Archival Information System ou Système ouvert d’archivage d’information (OAIS) assure la pérennisation de l’information numérique. Comment fonctionne-t-il ? Réponses.

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des archives et du patrimoine !

    L’Open Archival Information System ou Système ouvert d’archivage d’information (OAIS) est le fruit du travail du Comité consultatif pour la préservation de l’information (CCSDS) mené en 2002.

    Ce modèle abstrait vise à fournir un cadre pour l’archivage, la qualité des données et la préservation de l’information numérique. Ce standard international s’est vite matérialisé par la norme Iso 14721, parue en 2003, puis modifiée en 2012. Il est utilisé par de nombreux profils d’organisations, à l’image des bibliothèques, des services d’archives, des institutions, mais aussi des organismes scientifiques.

    Des familles de rôles

    Ainsi, le modèle OAIS se compose de quatre rôles principaux :

    • dans un système ouvert d’archivage d’information, l’"archive" désigne l’organisation qui est chargée de pérenniser l’information et d’en assurer le partage. C’est l’opérateur du système;
    • les "producteurs" représentent toutes les personnes ou systèmes qui fournissent des informations à pérenniser. Ils livrent des Paquets d’informations à verser (SIP) pour alimenter ou mettre à jour plusieurs Paquets d’informations archivés (Archival information package - AIP) et/ou de l’information de description associée. Le CCSDS explique qu’un AIP est "constitué d’une information de contenu et de l’information de pérennisation";
    • le "management" endosse le rôle de décideur et de soutien du dispositif. Il en assure la politique et la stratégie à mener. Le CCSDS précise que l’OAIS est l’un des composants d’une politique globale au sein de l’organisation;
    • les "utilisateurs" rassemblent les personnes, d’autres OAIS ou des systèmes internes à l’OAIS en capacité d’accéder aux informations numériques, c’est-à-dire aux Paquets d’informations diffusés (Dissemination Information Package - DIP). Ceux-ci concernent "les paquets d’informations envoyés par l’"archive" à l’"utilisateur" en réponse à sa requête à l’OAIS. Ils proviennent d’un ou de plusieurs AIP", stipule le CCSDS.

    Lire aussi : L'archivage probant s'installe dans le cloud

    Dans sa définition du Système ouvert d’archivage d’information, le Comité consultatif pour la préservation de l’information répertorie plusieurs familles d’"utilisateurs" : la communauté d’utilisateurs cibles, la communauté élargie et la communauté locale.

    Six entités fonctionnelles

    L’OAIS met aussi en exergue six entités fonctionnelles, sans pour autant en donner une méthodologie précise. Elles permettent, comme son nom l’indique, de déterminer une série de fonctions qui peuvent interagir entre elles pour assurer la pérennisation de l’information sur l’ensemble de son cycle de vie :

    • l’entité "entrées" regroupe les fonctions et services (contrôle, validation…) des SIP émanant des "producteurs". Elle prépare les AIP pour l’entité "stockage" et "gestion des données";
    • l’entité "stockage" permet de stocker et de récupérer les AIP;
    • l’entité "gestion des données" concerne l’ensemble de la gestion et de la maintenance de la base de données des descriptions des AIP;
    • l’entité "administration" permet la supervision de l’ensemble des entités;
    • l’entité "planification de pérennisation" mêle des fonctions de veille et de recommandations pour assurer l’accessibilité du système sur le long terme;
    • l’entité "accès" donne la possibilité de mobiliser les fonctions et services pour la mise à disposition des objets numériques archivés, auprès de l’utilisateur.

    Lire aussi : La conservation écoresponsable d’archives

    Le CCSDS indique qu’au sein du modèle OAIS, l’information concerne "toute connaissance pouvant être échangée et lors de l’échange, elle est représentée par des données. Exemple : une séquence de bits (les données) accompagnée d’une description permettant de l’interpréter".

    Il existe différentes informations : d’empaquetage, d’identification, d’intégrité, de contenu, de contexte, de description, de droits d’accès, de pérennisation, de provenance, de représentation, de structure ou encore de sémantique.

    L’ensemble de ces terminologies et définitions permettent d’établir une architecture durable des systèmes d’archivage.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    IA-nouvelles-technos-service-public
    Amélioration de la gestion des ressources, simplification des démarches administratives, automatisation de tâches répétitives, renseignement des citoyens… L’IA et les nouvelles technologies ont ouvert de nouvelles perspectives au service public. Mais quels sont leurs enjeux éthiques et sociétaux ainsi que leurs applications concrètes dans les domaines de la justice, de la lutte contre la fraude, de la cybersécurité et de la gestion de la relation citoyen?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif