dès maintenant, mettez-vous aux lecteurs de flux RSS

 

La profusion de contenus électroniques noie les documentalistes sous un déluge d’informations de valeur inégale. Les flux RSS vous permettent de cibler précisément celles qui vous intéressent.

 Les flux RSSi sortent de l’ombre, mais les professionnels de l’informationi documentationi sont encore trop peu nombreux à les utiliser. Si les veilleurs ont été parmi les premiers à saisir la portée professionnelle de ce format numérique, de très nombreux internautes ignorent encore la signification de ce petit logo orange qui figure dans la barre d’adresse de leur navigateuri. Un flux ou fil RSS (really simple syndication) est un format de syndication de contenu webi codé sous forme XMLeXtended markup language. Métalangage extensible dérivé de SGML permettant de structurer des données. Le XML (Extensible Markup Language ou langage de balisage extensible) est un standard du World Wide Web Consortium qui sert de base pour créer des langages balisés spécialisés. Il est suffisamment général pour que les langages basés sur XML puissent être utilisés pour décrire toutes sortes de données et de textes.">i. Derrière ces acronymes cryptiques, se cache en fait une petite révolution. L’internaute est informé des changements de contenu d’un site sans avoir à le visiter, ce qui lui permet d’être renseigné en temps réel. Il est ainsi libéré des tâches de surveillance de web, particulièrement chronophages. Pour cela, il lui suffit d’utiliser un agrégateur de flux RSS – également appelé lecteur de flux RSS – et de sélectionner ses sources d’information.
 
 1 - choisissez votre lecteur RSS

Il existe désormais des dizaines d’agrégateurs, souvent gratuits, que l’on peut utiliser dans différentes versions linguistiques. Parmi eux, l’internaute a le choix entre une application qu’il téléchargera et installera sur son ordinateur ou une application hébergée et utilisable en ligne.
lecteurs RSS intégrés dans les navigateurs
 Les navigateurs les plus répandus – Internet">i Explorer 7, Firefox, Opera – proposent tous une fonction de lecture de flux RSS. Opera – le moins connu des trois, mais le plus complet selon certains – permet une lecture aisée des flux dans un onglet dédié. La mise à jour des flux est configurable individuellement selon la source sélectionnée. Il est ainsi possible d’être averti toutes les quinze minutes pour le flux de l’Agence France–Presse par exemple et toutes les trois heures pour un flux jugé moins prioritaire, comme celui d’un site consacré à la littérature ou à la photographie.
 
 lecteurs RSS purs

A côté de ces navigateurs, il existe des agrégateurs purs dont les fonctions sont de plus en plus puissantes. Ils se présentent classiquement sous la forme de deux volets, l’un pour afficher les sources ou des dossiers thématiques – actualité, intelligence économique, informatique, résultats sportifs –, l’autre pour la consultation des articles. Newzie ajoute de nouvelles fonctions qu’il est surprenant de trouver sur un logiciel distribué gratuitement : surveillance de motsclés dans les flux RSS, suivi des pages web – nouveaux liens, nouvelles images – et codagei couleur selon l’indice de priorité des flux, rouge pour les rafraîchissements de cinq minutes, jaune pour une heure, actualités dossier tendances enquête que choisir ? mméétthhooddee reportage rendez-vous internet L’intraneti est un outil fait pour les documentalistes, que le service infodoc dispose de son propre site ou simplement d’un espace sur le portaili de l’entreprise. Bien intégré dans leur pratique quotidienne, il leur permet de développer toute leur valeur ajoutée au bénéfice des utilisateurs. les fils de l’information, clairs et nets dès maintenant, mettez-vous bruno texier 46 Newzie : interfacei du logiciel dédié à la lecture de fils RSS DR des sites et des marques pour toutes les illustrations vert pour un jour, bleu pour un an ! D’autres agrégateurs proposent parfois, de façon native, une présélection de flux RSS. Alertinfo, distribué par le Geste (Groupement des éditeurs de services en ligne), est particulièrement généreux. On y trouve des centaines de fils regroupés par thèmes – international, marchés financiers, régions, féminin – et par sources – Le Monde, La Tribune, 01 Net, France 3. Il revient à l’internaute de désactiver ceux qui ne présentent pas d’intérêt.
 
 lecteurs RSS en ligne

Alternative aux logiciels installés sur l’ordinateur, les agrégateurs en ligne présentent un avantage considérable pour les utilisateurs nomades. Ils sont en effet activables depuis n’importe quel ordinateur dans le monde. Cette tendance à l’hébergement touche d’ailleurs de plus en plus d’applications : traitement de texte, tableur, retouche photo, stockage de données. Ils fonctionnent sur le simple enregistrementi d’une adresse électronique et d’un mot de passe. Bloglines s’est taillé une réputation justifiée en matière d’ergonomie et de fiabilité : lisibilité remarquable, création de dossiers afin de conserver les billets les plus intéressants – fonction couper-bloquer –, envoi d’article par courriel ">i. On notera également une séduisante fonction de traduction, malheureusement restreinte au sens français-anglais grâce à Google. Windows Live et Netvibes proposent des interfaces similaires et modifiables de façon intuitive, grâce à la technique du glisserdéposer. L’internaute crée ses pages thématiques et intègre ses sources très simplement grâce à la fonction ajouter du contenu. A l’instar de certains agrégateurs téléchargeables, Windows Live et Netvibes proposent, en natif, une sélection de sources. Mais il est très facile d’adjoindre ses propres sources. D’une façon générale, ces deux platesformes se caractérisent par une très grande souplesse de personnalisation et d’emploi. Reste à trouver les bonnes sources d’information.
 
 2 - sélectionnez vos sources d'information

Face à la prolifération infinie de sites, de blogs et de forums de discussion, il semble difficile de sélectionner les sources les plus pertinentes. L’expansion de la blogosphère donne le vertige, tant du point de vue quantitatif, que qualitatif. Les ego-blogs – moi, ma vie, mon oeuvre – pullulent mais représentent un intérêt quasi nul. En revanche, les blogs animés par certains professionnels sont très intéressants et le secteur de l’information- documentation est de ce point de vue particulièrement bien doté. La collecte de flux RSS obéit à plusieurs règles dont l’une, éprouvée, consiste à parcourir les liens amis, c’est-à-dire les URLi placées en page d’accueil d’un site ou d’un blog que l’on a pris l’habitude de lire. En règle générale, l’auteur est un spécialiste du sujet et ses liens ont toutes les chances d’être pertinents. Une méthode qui présente l’avantage de parcourir, de lien en lien, le web et la blogosphère selon une grande cohérence. Les annuaires thématiques, quant à eux, fournissent de très nombreux liens que vous pourrez sélectionner selon vos centres d’intérêt. Pour cela, explorez les milliers de sources proposées par Newsisfree, Lamoooche, RSS One ou bien l’excellent Wikio . Mais tous les sites ne proposent pas de flux RSS. Vous pouvez en créer via Page2RSS : il suffit d’entrer l’URL de la page que l’on veut surveiller !
 

Le chiffre du jour
dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.