Publicité

Restauration "inévitable" pour la bibliothèque de l'Assemblée nationale

  • bib_assnat.jpg

    Plafond de la bibliothèque de l'Assemblée nationale (Assemblée nationale)
  • La nef de la bibliothèque du Palais Bourbon, peinte par Eugène Delacroix, présente des dégradations qui inquiètent le président de l'Assemblée nationale.

    Conçue par l'architecte Jules de Joly en 1835, la bibliothèque de l'Assemblée nationale dispose de tous les atouts pour figurer parmi les plus beaux sites culturels parisiens. Malheureusement, à y regarder de plus près, elle présente des dégradations préoccupantes.

    Selon un diagnostic en cours, divers "désordres structurels" sont apparus : fissures sur les coupoles, encrassement et vieillissement des vernis, détérioration des peintures... Le plafond de la nef, peint par Eugène Delacroix en 1848, fait l'objet d'une attention particulière : "les peintures des deux absides, réalisées directement sur enduit plâtre, sont même en grande partie détériorées en raison de leurs supports constitués de maçonneries en poteries de terre".

    Un coût non estimé

    La situation a été jugée suffisamment inquiétante par Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, pour envisager "une restauration à terme inévitable mais complexe". Ce chantier devrait en effet porter non seulement sur les peintures de Delacroix mais aussi sur "l'ensemble des problématiques ayant trait à leur environnement". Le diagnostic fait ici référence à l'électricité, à la ventilation, à la climatisation et à l'éclairage. 

    A ce jour, les services de l'Assemblée nationale sont dans l'impossibilité de faire une estimation du coût d'un tel chantier. Seule sa durée est établie : entre 24 et 36 mois.

    700 000 volumes

    Les collections de la bibliothèque de l'Assemblée nationale sont composées de 700 000 volumes (droit, sciences politiques, histoire, économie, sciences sociales), de 368 périodiques et de nombreuses ressources numériques.

    L'accès à la bibliothèque de l'Assemblée nationale est réservé aux parlementaires (Assemblée nationale et Sénat) ainsi qu'aux représentants français au Parlement européen. Des autorisations peuvent également être accordées au public extérieur après demande auprès de la bibliothèque. 

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif

    banniere GP52 web.png