Publicité

Nature Africa : le nouveau magazine par Springer Nature

  • nature-africa-nouveau-magazine-par-springer-nature.png

    Nature-Africa-nouveau-magazine-par-Springer-Nature
    Lancement de Nature Africa pour mettre en valeur la science sur le continent africain et au-delà. (https://www.nature.com/natafrica/)
  • Springer Nature présente son nouveau magazine en ligne, Nature Africa. Sous la direction du rédacteur en chef, Akinlabi Kazeem Jimoh, Nature Africa est dédié à l’actualité scientifique africaine.   

    Nature Africa met à disposition et publie son contenu en anglais et en français. La plateforme est gratuite grâce à certains soutiens financiers, notamment des universités prestigieuses d’Afrique du Sud.   

    Nouveau magazine, nouveau contenu  

    “Nous espérons raconter et faire partie de l'histoire de la croissance de l'Afrique qui, souvent, ne bénéficie pas de l'attention qu'elle mérite”, déclare Akinlabi Kazeem Jimoh, rédacteur en chef de Nature Africa. En effet, celui-ci estime que la recherche africaine est le moteur de la croissance et du développement de l’Afrique. Par conséquent, le magazine aborde l’actualité scientifique sous différents aspects, comme la recherche ou les enjeux de la politique sur le continent africain.   

    Nature Africa prône également le dialogue scientifique et le partage des idées, à l’aide de publications autres que les actualités. Des articles de fond, des articles d'opinion et des commentaires sont prévus, et publiés par des journalistes et des chercheurs.  

    Rappelons que Springer Nature Group, éditeur mondial dédié à l’ensemble de la communauté de la recherche, est le fruit de la fusion en mai 2015 de Nature Publishing Group, Macmillan Education et Springer Science+Business Media. Nature, créé en 1869, appartient donc à ce groupe et est une revue scientifique hebdomadaire les plus anciennes. 

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.
    Publicité

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif