Publicité

La Médiathèque départementale de l’Essonne plus que jamais tournée vers le numérique grâce à Syracuse

  • syracuse-archimed-mediathque-essone-cd-numerique-gestion-documentaire.jpg

    main-numerique-gestion-reseau
    Grâce à la plateforme Syracuse développée par Archimed, la Médiathèque départementale de l'Essonne espère recevoir prochainement le label BNR (Bibliothèque numérique de référence). (Pixabay/geralt)
  • Ce n’est pas un hasard si la Médiathèque départementale de l’Essonne est aussi avancée sur le numérique ! S’appuyant sur Syracuse, la solution de gestion et de diffusion documentaires éditée par Archimed, l’établissement est le premier du genre à avoir mis en place une bibliothèque numérique des collégiens, grâce à laquelle 60 000 élèves ont accès aux ressources proposées à l’emprunt. Loin de s’arrêter en si bon chemin, l’organisme est en phase de demander le label BNR (Bibliothèque numérique de référence), pour lequel il pourra s’appuyer sur les évolutions de la plateforme Syracuse.

    Des activités particulièrement variées

    La Médiathèque départementale de l’Essonne (MDE) est sur tous les fronts ! Ayant vocation à accompagner les territoires dans le développement de la lecture publique, elle assure à la fois les prêts de collections (plus de 200 300 livres, CD et DVD), la mise à disposition d’outils d’expositions culturelles, la formation des personnels ou encore l’attractivité des communes et intercommunalités en accompagnant les bibliothécaires au quotidien. Tout naturellement, l’organisme est particulièrement impliqué dans l’animation culturelle du territoire, menant plusieurs actions phares dans ce sens, à l’instar du « Prix des P’tits loups », qui invite chaque année les enfants de 7 à 10 ans à voter pour leur ouvrage préféré.

    Mais là où la MDE se distingue tout particulièrement, c’est sur le digital. Dès 2017, un vaste plan numérique a été lancé, duquel sont nés, entre autres, 2 bibliothèques numériques. Dédiée aux habitants de l’Essonne du Sud, la première permet aux usagers d’accéder à des ressources numériques gratuites à tout moment (livres, presse, partitions, etc.) et même de se former. La seconde, quant à elle, est une bibliothèque des collégiens interconnectée à l’espace numérique des élèves. Mis en place avec la plateforme Syracuse, ce vaste projet vise à proposer une offre ciblée adaptée, intégrant notamment des livres classiques et contemporains, des outils de formation ou une offre parcours métier pour les jeunes en réorientation. En complément, une solution d’aide aux devoirs, « Prof Express », est également proposée pour accompagner au mieux les collégiens.

    Un atout supplémentaire pour mener à bien des projets complexes

    Pour mener à bien ces différentes initiatives, la MDE a largement pu s’appuyer sur Syracuse, éditée par Archimed. Déjà par le passé, l’établissement avait l’habitude d’utiliser les solutions développées par l’intégrateur Français, à l’instar d’Opsys ou BibliOnDemand. C’est donc tout naturellement que la MDE a fait appel à Archimed dans le cadre de son plan numérique, dont la première étape a été de migrer l’ensemble des 4 portails dont disposait l’organisme vers une solution unique : Syracuse. Cette dernière a également été utilisée à bon escient dans le cadre du projet de bibliothèque numérique des collégiens.

    « Syracuse est la bibliothèque numérique qui héberge toutes les ressources et qui est interconnectée à l’espace numérique de travail. Les collégiens se connectent à leur ENT, cliquent sur l’icône de la bibliothèque numérique et tombent directement sur le site que Syracuse héberge », explique Aurélia Cointre Mazni, responsable du secteur numérique et innovations au sein de la MDE. « Syracuse interconnecte toutes les offres auxquelles nous sommes abonnés (ebooks gratuits, Youboox, Dispositif de Prêt Numérique en Bibliothèque, Parcours métiers, Prof Express) et les élèves peuvent en bénéficier sur cette plateforme unique. »

    Un outil au service de la transformation numérique des bibliothèques

    Au-delà de faciliter la mise en place de bibliothèques numériques, Syracuse pourrait également être un soutien de taille dans le cadre de l’obtention du label BNR, dont la MDE s’apprête à faire la demande. Qualifiant de nouvelles façons de travailler, cette certification est financée par la DGMIC (Direction générale des médias et des industries culturelles) et nécessite la réalisation d’un bilan par l’établissement qui souhaite l’obtenir.

    Dans ce sens, Syracuse permettrait de nourrir ce label à travers différentes évolutions envisageables, parmi lesquelles :

    • l’intégration d’une brique SIGB à la bibliothèque des collégiens ;
    • des changements au niveau des notices de catalogage afin que les catalogues des bibliothèques soient plus attractifs pour le public ;
    • la possibilité de partager de la documentation directement sur la plateforme afin de mutualiser les ressources (dans le cadre de la mise en place de son FabuLab 91 en lien avec les autres fablabs du département, par exemple) ;
    • le développement de nouveaux modules, dédiés notamment à la gestion des formations ou au suivi des partenaires (base de connaissance) pour en faire un outil de connaissance et de mise en valeur des acteurs locaux. 

    La mutualisation des ressources comme leitmotiv

    Dans le cadre de sa demande de labellisation, la MDE est étroitement accompagnée par les équipes d’Archimed. Surtout, l’éditeur n’hésite pas à cofinancer le développement de certaines évolutions spécifiques à un utilisateur, celles-ci étant ensuite mises à disposition de tous les clients. Loin de ne concerner que les mises à jour, cette notion de mutualisation est prépondérante chez Syracuse et englobe plus généralement toutes les ressources possibles. Pour exemple : un rapprochement entre la MDE et la bibliothèque départementale de Seine-Maritime, qui utilise également Syracuse et développe un projet similaire à la bibliothèque des collégiens, pourrait être envisageable.

    « Nous aurions tout intérêt à partager nos ressources. Il y aurait presque matière à réfléchir à une mutualisation du point de vue national, à mon sens », projette Aurélia Cointre Mazni. « Il y a de nombreux enjeux que Syracuse permet d’imaginer en fonction de l’émergence des projets. L’outil dispose d’une souplesse grâce à laquelle il est possible d’envisager une autre façon de travailler. Sans oublier la capacité d’interconnexion avec des prestataires autres que Syracuse, qui ouvre des perspectives. »

     

    Télécharger le témoignage complet au format PDF

     

    archimed-logo.jpg

    Contact
    Archimed SA
    03 20 13 10 60
    contact@archimed.fr

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité