Publicité

Désabonnements en masse à la BULAC

  • bulac.jpg

    Desabonnement-masse-BULAC
    Les désabonnements de la BULAC concernent 8 bases de données et 90 titres de périodiques (BULAC)
  • La Bibliothèque universitaire des langues et civilisations arrête de fournir l’accès à certaines ressources "en raison de fortes contraintes budgétaires".

    Avis de mauvais temps sur les bibliothèques. La BULAC a annoncé une série de désabonnements portant sur 8 bases de données et 90 titres de périodiques. Ces désabonnements ont pris effet au 1er janvier 2023.

    La Bibliothèque universitaire des langues et civilisations évoque "de fortes contraintes budgétaires, liées à une augmentation importante des dépenses pour faire face à la hausse des coûts de l'énergie et à un mouvement continu d’inflation des prix de la documentation".

    Critères de désabonnement

    Les bibliothécaires de la BULAC annoncent que les critères de désabonnement ont été choisis avec l'accord du Conseil scientifique : pertinence pour la politique documentaire, maintien d’un cœur de collection pour chaque aire géolinguistique, disponibilité de ressources équivalentes dans d’autres établissements, suppression des abonnements de périodiques imprimés d'un montant annuel supérieur à 1 000 €, sauf décision motivée.

    Dans le sillage de ces désabonnements, la BULAC La BULAC a également interrompu son soutien  à deux initiatives d’accès ouvert : abonnement au modèle Freemium de la plate-forme Open Book Publishers , services étendus de la base encyclopédique The Treasury of lives.

    Incertitudes pour 2024

    Malgré cette série de désabonnements, la BULAC continue de proposer l'accès à 33 ressources numériques acquises de façon pérenne, à 25 bases et ressources numériques sur abonnement ainsi qu’à 850 titres de périodiques papier. L’établissement consacrera 115 000 € à l’achat d’ouvrages imprimés. L'établissement précise que "l’ensemble des ressources électroniques sur abonnement est toutefois susceptible d’être suspendu en 2024."

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le montant total des pénalités infligées aux entreprises en 2022 - et à l'échelle internationale - pour le non respect du RGPD.

    Serda Formations Documentation 2023