Publicité

Signaturit, la solution de signature électronique qui offre la meilleure expérience utilisateur

  • signature_electronique_signaturit_solutions.jpg

    signature_electronique_signaturit
    Une solution de signature électronique innovante, basée sur la technologie biométrique
  • Hausse de la productivité, meilleure expérience client, réduction de l’empreinte environnementale… Les bénéfices de la signature électronique pour les entreprises ne sont plus à présenter. Le secteur est d’ailleurs en plein boom avec la crise du coronavirus, car cette solution technologique permet aux entreprises de signer des documents à distance et donc de maintenir leur activité en télétravail. Cependant le nombre de professionnels ayant déjà eu recours à une solution de signature électronique reste encore faible. Il est donc important de miser sur une solution offrant une expérience utilisateur intuitive pour assurer une meilleure adoption de l’outil.

    enlightenedLire aussi : La signature électronique pour les nuls : les 5 points à retenir en vidéo

    Une solution de signature électronique innovante, basée sur la technologie biométrique

    La solution de signature électronique de Signaturit permet à toute personne de signer un document ou contrat en ligne, de manière légale et sécurisée, en quelques minutes. Le processus est simple et intuitif, le signataire peut signer un PDF en réalisant le tracé de sa signature, depuis n’importe quel dispositif (smartphone, tablette ou ordinateur), sans avoir à télécharger d’application, et ce en 5 étapes :

    1. Le signataire reçoit le document à signer par e-mail ou SMS.
    2. Il clique sur le lien pour ouvrir le document et le lire.
    3. Il accepte les conditions générales et le cryptage des données biométriques*.
    4. Il réalise le tracé de sa signature avec une souris, un pavé tactile, un stylet ou son doigt, selon le dispositif.
    5. Il valide le processus de signature.

    La solution de Signaturit est une signature électronique dite “avancée”, cela signifie qu’elle permet d’identifier le signataire de manière univoque (exigences définies par le Règlement européen eIDAS) et donc d’apporter un niveau de fiabilité et de sécurité élevé au processus de signature. Alors que d’autres solutions se basent sur l’utilisation d’un certificat de signature électronique, Signaturit se base sur la technologie biométrique pour assurer l’identification du signataire : une solution bien plus simple à mettre en place et à utiliser.

    La technologie biométrique permet de recueillir les données liées au tracé de signature qui appartiennent de manière unique au signataire : les points du tracé et leur position, la vitesse d’exécution, l’accélération ainsi que la pression exercée par le doigt ou le stylet sur le dispositif utilisé pour signer, pour les dispositifs qui le permettent.

    Une expérience similaire à la signature manuscrite

    La solution de signature électronique biométrique de Signaturit se distingue par son expérience de signature. En effet cette dernière est similaire à la signature manuscrite. Tout comme sur papier, le signataire réalise le tracé de sa signature, l’unique différence est qu’il n’utilise pas de stylo mais son doigt ou sa souris. Sa signature garde donc la même apparence.

    Cette caractéristique est particulièrement importante pour donner de la confiance au processus de signature, notamment pour des utilisateurs qui ne sont pas familiers avec les technologies de signature électronique. La majorité des personnes ont signé toute leur vie sur papier en réalisant le tracé de leur signature, cela peut donc être déconcertant pour eux de “signer” par exemple en cochant une case.

    Beaucoup de solutions existent aujourd’hui sur le marché, cependant offrir la possibilité au signataire de signer “de la même manière” électroniquement permettra de le rassurer quant à la validité de sa signature, mais aussi d’assurer une meilleure adoption de l’outil.

    * Les données biométriques bénéficient d'une protection spécifique en raison de leur nature. Conformément au Règlement RGPD, nous demandons le consentement explicite du signataire pour le traitement de ses données biométriques.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    Couv demat 2020.png