Publicité

Crise du coronavirus : Kodak Alaris organise son Sommet Annuel des partenaires sur le web

  • confinement-conference-kodak-alaris-sommet-annuel-partenaires.png

    evenement-kodak-alaris-sommet-annuel-partenaires
    Pendant le confinement, Kodak Alaris a donné rendez-vous à ses partenaires sur le web pour les rassurer sur le maintien de son activité. (Kodak Alaris)
  • La pandémie de Covid-19 n’aura pas eu raison de Kodak Alaris ! Le spécialiste de la capture d’informations, qui devait organiser son Sommet Annuel des partenaires de la région EMEA à Vienne du 21 au 23 avril 2020, a fait le choix d’un événement digital pour rassembler les professionnels avec lesquels il travaille, qu’ils soient internes à l’entreprise ou non. L’occasion de rappeler que la société se porte bien, même dans un contexte de crise mondiale.

    « Show must go on ! », s’exclamait Amanda Holmes, directrice marketing pour la région EMEA de Kodak Alaris, en préambule du Sommet Annuel des partenaires de l’entreprise, qui a débuté le 21 avril dernier… sur Internet. L’expert de la capture d’informations prévoyait en effet d’inviter ses partenaires à Vienne pour tenir sa traditionnelle réunion. Crise sanitaire oblige, c’est finalement depuis leurs domiciles que plus de 200 professionnels collaborant avec la marque ont assisté à la première session de l’événement, morcelé les semaines suivantes afin d’aborder diverses thématiques : le secteur public et la digital mailroom le 28 avril, le commercial le 5 mai, ou encore les nouveautés produits le 20.

    Des nouvelles rassurantes

    Au préalable, la première conférence web a été l’occasion pour Donald Lofstrom, président directeur général d’Alaris, de confirmer que 2019 avait été une année forte et que toutes les dispositions avaient été prises pour limiter les dégâts en 2020 : maintien à pleine capacité des sites de fabrication en Chine, généralisation du travail, mise en place de protocoles de sécurité pour les services techniques, annulation des rendez-vous, etc. Il a notamment rappelé que la sécurité des employés était la priorité numéro 1 de l’entreprise, et qu’un seul cas de contamination au Covid-19 avait été détecté dans le monde à l'échelle de la société.

    Désormais, l’homme fort du groupe s’attend à un retour de la croissance en 2021, boostée par le digital. « Nous sommes convaincus qu’il y aura des gisements de demandes supplémentaires », a-t-il déclaré avant de dévoiler la feuille de route prévisionnelle pour les mois à venir : lancement d’une nouvelle série de scanners à l’automne 2020, investissements supplémentaires dans les partenariats, extension de l’infrastructure de la solution de scanning INfuse afin de la rendre compatible avec Amazon et Alibaba, etc.

    « Nous continuons d’orienter nos efforts pour soutenir nos revendeurs à saisir les opportunités les plus prometteuses, à travers la provision de fonds de développement de marché, des systèmes de gestion de ressources de premier plan et des supports marketing. Nous allons aussi ajouter plus de fonctionnalités pour aider nos partenaires dans la revente de solutions logicielles. En travaillant ensemble, nous réussirons malgré ce contexte difficile », a assuré Don Lofstrom.

    Des cas clients à découvrir

    De son côté, Gerry Kelliher, directeur général pour la région EMEA de Kodak Alaris, a confirmé que certains voyants étaient toujours au vert pour l’exercice 2020, faisant part d’une hausse des logiciels (et notamment des plateformes de digital mailrooms). En France, il a tout particulièrement signalé les bons résultats du marché de la banque. Il a également rappelé la nécessité de « mieux raconter » les histoires des partenaires de l’entreprise, ce à quoi se sont attelés différents collaborateurs lors des sessions suivantes.

    Un case study a ainsi été mis en lumière par l’équipe de Dubaï, dont l’un des clients avait des difficultés à capturer ses documents et à en extraire des données. Un système dédié a finalement été mis en place grâce à une solution capable de lire les informations présentes dans les documents, y compris écrites à la main. Aux États-Unis, Paul Szemplinski, PDG de la société IDT (Integrated Document Technologies), a quant à lui vanté les mérites d’INfuse, qui lui permet notamment d’automatiser le workflow des documents.

    La France a également été mise à l’honneur avec les témoignages de Cyril Condamines, directeur des ventes, Aline Cande-Saponara, directrice commerciale, et Adrien Vandy, ingénieur préventes, qui ont rappelé que Kodak Alaris disposait d’une expérience reconnue dans le secteur de la documentation et du scanning, plusieurs solutions ayant été récompensées de BLI Awards notamment. L’accent a notamment été mis sur la Solution Info Input, qui rend possible la capture de documents et emails, indexés automatiquement, et Ephesoft Transact (développé par le partenaire Alaris du même nom), qui repose sur l’utilisation du machine learning pour obtenir des résultats sur la reconnaissance des documents. Autant d’innovations qui témoignent, une fois encore, du dynamisme de l’entreprise.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    Couv demat 2020.png