Publicité

Usage de la signature électronique en France en 2024 : chiffres et infographie

  • signature-electronique-france-2024-usage-chiffres.jpg

    signature-electronique-chiffres-usage
    87 % des décideurs étant également utilisateurs de signature électronique affirment gagner entre plusieurs heures et plusieurs jours grâce à cet outil, et ce quelle que soit la taille de l’entreprise. (Freepik/Kamiphoto))
  • Une étude sur les usages de la signature électronique en France réalisée par Yougov France pour Lex Persona révèle que 67 % des entreprises françaises disposent d'une solution de signature électronique en 2024. Elle offre également un éclairage sur les motivations et les freins des organisations face à cet outil. 

    7,5 milliards. C'est le nombre de signatures qui pourraient être réalisées numériquement en 2026. Avec une croissance annuelle de 23,1 %, le marché mondial de la signature électronique, stimulé par la digitalisation croissante des processus contractuels et de la collaboration à distance, ne cesse de s'étendre. Au point que 67 % des organisations ont déjà adopté une solution de signature électronique. C'est ce que révèle la dernière étude réalisée par Yougov France pour l'éditeur Lex Persona, "Usage de la signature électronique : freins et motivations, quels besoins pour les entreprises ?", qui nous apprend également que 57 % des TPE et 89 % des PME utilisent déjà ce type d'outil.

    Lire aussi : Vérification d'identité à distance : les technologies évoluent

    La signature électronique, un outil utile qui fait gagner du temps

    "La signature électronique se positionne aujourd’hui comme un outil incontournable à se procurer et offre des gains de temps considérables", affirme cette étude, qui rapporte que 7 décideurs d'entreprises sur 10 considèrent l'accès à cet outil comme "utile" pour leurs organisations, et que 24 % d'entre eux la jugent même "primordiale". 87 % des décideurs qui sont eux-mêmes utilisateurs de signature électronique affirment gagner entre plusieurs heures et plusieurs jours grâce à l'usage qu'ils en ont. 

    Lire aussi : Signature et parapheur électroniques, un duo gagnant-gagnant

    signature-electronique-usage-france-infographie-2024.jpg

    Simplicité d'utilisation et protection des données

    Interrogés sur les critères de choix qui les ont poussés à opter pour une solution de signature électronique plutôt qu'une autre, les décideurs d'entreprises mettent en avant la simplicité d'utilisation (39 %), suivie par la protection des données (35 %) et les niveaux de sécurité juridique proposés par les éditeurs de signature électronique (30 %). Le prix (28 %) et la facilité d'intégration (25 %) font également partie des critères déterminants. 

    Lire aussi : 87 % des Français ont déjà utilisé la signature électronique

    Quant aux organisations n'ayant toujours pas adopté de signature électronique, les principaux freins évoqués portent sur la crainte du coût de la solution (27 %), ainsi que sur la peur qu'elle soit trop compliquée à déployer dans leur structure (15 %) ou qu'elle ne soit pas certifiée (8 %). 

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Pour cet épisode spécial Documation, nous nous sommes penchés sur une autre grande tendance de l'année 2024 : la cybersécurité, et plus particulièrement la sécurité dans le domaine de la gestion des données. La protection des données contre les menaces internes et externes est non seulement cruciale pour garantir la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des données, mais aussi pour maintenir la confiance des clients. Julien Baudry, directeur du développement chez Doxallia, Christophe Bastard, directeur marketing chez Efalia, et Olivier Rajzman, directeur commercial de DocuWare France, nous apportent leurs éclairages sur le sujet.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png