87 % des Français ont déjà utilisé la signature électronique

  • yousign.png

    87%-Francais-ont-deja-utilise-signature-electronique
    Yousign s'apprête à lancer la première offre gratuite d’e-signature destinée au grand public (Yousign)
  • La e-signature est en passe de convaincre le grand public notamment pour les démarches administratives courantes et la souscription d'une assurance. L'éditeur Yousign annonce une offre de signature électronique gratuite à destination de ce public non professionnel.

    Après avoir conquis le monde de l'entreprise, la signature électronique est en passe de convaincre le grand public. 87 % des Français ont déjà utilisé la signature électronique notamment la tranche d'âge 18-34 ans. Selon une étude menée par Ipsos Digital pour le compte de l'éditeur Yousign spécialisé dans les solutions de signature électronique, 70% des Français utilisent la signature électronique moins d’une fois par mois. Dans la très grande majorité des cas (70 %) il s'agit de signer un document qui leur a été envoyé, plus rarement (27 %) pour envoyer un document à signer.

    Dans 42 % des cas, le recours à la signature électronique est lié à des démarches administratives courantes ou à la souscription d'une assurance (40%). Plus rarement à des démarches administratives au travail (21 %), à un emprunt (20 %) ou à la location/achat d'un bien immobilier (16 %).

    Changer la donne auprès du grand public

    Bonne nouvelle pour les acteurs du marché : 73% des Français sont convaincus que c’est une bonne chose de passer au digital versus le papier. Un chiffre qui a conduit Yousign à lancer la première offre gratuite d’e-signature destinée au grand public : "le fait qu’une offre destinée aux particuliers soit accessible pourrait changer la donne et
    bouleverser les usages traditionnels et chronophages (imprimer, scanner, envoyer par courrier, etc)" explique l'éditeur.

    Pour autant, l'adoption de la signature électronique par le grand public reste entravée par plusieurs facteurs. A commencer par la crainte d'usurpation d'identité (28 % des répondants) et le manque de confiance dans le stockage des données (20 % des répondants). La même proportion reconnaît avoir "peur d'accepter quelque chose dans le savoir".

    Etude menée en ligne par Ipsos Digital, du 18 au 22 août 2023, auprès de 1 000 personnes représentatives de la population âgée de 18 à 75 ans.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    2025-Catalogue Dématérialisation-Serda Formation