Publicité

DocuSign s'apprête à prendre le contrôle de Lexion

  • docusign_lexion.jpg

    DocuSign-sapprete-prendre-controle-Lexion
    L'IA au service du traitement des contrats (Freepik Premium / Pressfoto)
  • L'éditeur de solutions de signature électronique va mettre la main sur Lexion un fournisseur de logiciels de gestion d'accords. Une acquisition qui lui permet de renforcer ses positions sur le marché de la gestion intelligente des accords.

    165 millions de dollars (environ 153 millions d'euros), c'est le montant que DocuSign s'apprête à débourser pour mettre la main sur Lexion un fournisseur de logiciels de gestion d'accords. Cette acquisition permet à l'éditeur de renforcer ses positions sur le marché de la gestion intelligente des accords. Elle intervient un an après le lancement d'une plateforme (IAM) destinée à résoudre les dysfonctionnements liés à la signature de contrats entre entreprises.

    "Cette acquisition stratégique souligne notre engagement à fournir à nos clients des solutions de gestion intelligente des accords qui transformeront les données des accords en connaissances, accéléreront les révisions de contrats et stimuleront la productivité pour finalement augmenter les revenus plus rapidement" explique Allan Thygesen, Directeur Général de DocuSign.

    Intelligence artificielle

    L'intégration des capacités avancées d'IA de Lexion dans la plateforme IAM de DocuSign ouvre à la voie à de nouvelles fonctionnalités : accélération de l'examen des contrats et des négociations, compréhension des documents, localisation des informations…

    Basée sur l'intelligence artificielle, "la technologie de Lexion permettra à DocuSign d'accélérer le rythme auquel les clients auront une compréhension granulaire de la structure, des données et des attributs de leurs accords pour une plus grande variété de contrats avec une meilleure précision" précise un communiqué de DocuSign.

    Docusign revendique plus de 1,5 million de clients présents dans plus de 180 pays.



     

     

     

     

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png