Article réservé aux abonnés Archimag.com

Paul-Olivier Gibert : "Les Cil devront se mettre à niveau pour devenir DPO"

  • paul olivier gibert afcdp.jpg

    "Certains considèrent que le DPO est un nouveau métier ; l'AFCDP estime qu'il s'agit plutôt d'une évolution." (Paul-Olivier Gibert)
  • Sommaire du dossier :

    Paul-Olivier Gibert est président de l’AFCDP (Association française des correspondants à la protection des données à caractère personnel). Les entreprises seront-elles en conformité avec le Règlement européen sur la protection des données​ ? Les data protection officers sont-ils nommés ? Réponses.

    Les entreprises françaises sont-elles prêtes pour le 28 mai 2018 qui marquera l'entrée en vigueur du RGPD ?

    La situation est assez contrastée. Globalement, toutes les grandes entreprises ont lancé des programmes RGPD : il s'agit de projets assez récents qui ont moins d'un an. Nous constatons une dynamique forte de la préparation au RGPD qui varie cependant selon les entreprises et les secteurs.

    Que pensez-vous de l'étude réalisée par le cabinet IDC selon laquelle, un an avant l'entrée en vigueur du RGPD, seulement 9 % des entreprises françaises se déclaraient conformes au RGPD ?

    On peut lire ce chiffre de deux façons : soit les entreprises sont très optimistes, soit elles gèrent très peu de données à caractère personnel ! Nous constatons...

    ...des évolutions fortes dans la manière dont est gérée la conformité : on passe en effet d'une logique déclarative auprès des autorités nationales à une logique « d'accountability », c'est-à-dire une justification qu'on a bien mise en œuvre des obligations à suivre le règlement. Ce seul ....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Du big data aux données personnelles, la problématique data envahit les organisations. Pour la prendre en main, de nouveaux profils émergent, avec des dénominations telles que data scientist, chief data officer ou data protection officer. Des témoins révèlent leur parcours et apportent des conseils. Un sujet urgent s’impose à tous, celui de la protection des données personnelles (règlement européen RGPD). Les éditeurs de solutions de gestion de l’information s’emparent de la nécessité de conformité. Le président de l’Association française des correspondants à la protection des données à caractère personnel livre son point de vue. Les formations aux métiers de la data sont déjà en nombre.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !