Publicité

Inquiétude chez Swets France après la faillite de sa maison mère

  • 279 1 Swets pixabay people-400818_1280.jpg

    Quel avenir pour Swets France
  • Le 23 septembre dernier, on apprenait la faillite de Swets & Zeitlinger Group BV. Du côté de la filiale française de l’agence d’abonnement, l’avenir reste incertain.

    Faute de pouvoir finaliser sa reprise par une société intéressée, Swets & Zeitlinger Group BV a été déclarée en cessation de paiement le 19 septembre dernier par le tribunal d’Amsterdam, avant que le dépôt de bilan soit prononcé le 23 septembre. Avec cette décision, ce n’est rien moins que la maison mère du numéro deux mondial de l’abonnement qui se trouve en liquidation.

    Du côté des filiales, l’incertitude règne. En France, Swets Information Services reste dans l’attente de précisions concernant son sort. Les fournisseurs, éditeurs et clients sont invités à contacter directement la maison mère pour toute question urgente.

    Abonnements 2015

    Engagé dans un processus de vente et traversant donc depuis quelque temps une période incertaine, un dispositif avait été mis en place en faveur des clients, leurs prépaiements pour les abonnements de la campagne 2015 étant versés non au siège, mais à une fondation spécialement créée le 28 août dernier. Stichting Management Prepayments Swets était chargée de recueillir ces fonds sur un compte indépendant de celui de Swets & Zeitlinger Group BV. Elle confirme malheureusement aujourd’hui toute sa raison d’être.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Pour cet épisode spécial Documation, nous nous sommes penchés sur une autre grande tendance de l'année 2024 : la cybersécurité, et plus particulièrement la sécurité dans le domaine de la gestion des données. La protection des données contre les menaces internes et externes est non seulement cruciale pour garantir la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des données, mais aussi pour maintenir la confiance des clients. Julien Baudry, directeur du développement chez Doxallia, Christophe Bastard, directeur marketing chez Efalia, et Olivier Rajzman, directeur commercial de DocuWare France, nous apportent leurs éclairages sur le sujet.
    Publicité

    Serda Formation Veille 2023