Bruxelles lance son portail open data

  • Open Data.jpg

    Lors de son ouverture, le portail mettait seulement 175 jeux de données à la disposition des internautes. Un chiffre appelé à évoluer prochainement. (luckey_sun/Flickr)
  • Les jeux de données de la capitale belge peuvent être librement réutilisés par les internautes.

    Après Paris, Genève, Hong Kong ou Londres, c'est au tour de Bruxelles de se mettre à l'open data. La capitale belge vient de lancer son portail dédié à ses données publiques. A l'ouverture de la plate-forme, seulement 175 jeux de données étaient mis à disposition des internautes mais ce chiffre devrait rapidement s'accroître au fur et à mesure de la production documentaire des différents services municipaux.

    Disponible en trois langues (français, néerlandais, anglais), le portail propose des données publiques sur différents thèmes : population, élections, transports, culture... Six jeux de données sont d'ores-et-déjà consacrés aux bibliothèques. On peut ainsi y consulter le "Top 100 des livres empruntés" et la localisation des bibliothèques francophones de Bruxelles.

    Comme la majorité des portails open data, celui de Bruxelles a fait le choix de la "Licence ouverte". Les internautes peuvent donc récupérer, modifier et publier ces jeux de données.
    Bruxelles rejoint d'autres villes belges engagées dans l'ouverture des données publiques : Gand, Anvers et Courtrai.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité