Publicité

Moteur de recherche, courriel : comment réduire votre impact environnemental ?

  • lumière.jpg

    Chaque internaute français effectue 949 recherches par an (Archimag)
  • Réduire l'utilisation des moteurs de recherche permettrait de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre.

    Chacun des 29 millions d'internautes français effectue en moyenne 949 recherches par an. Cela correspond à l'émission d'environ 287 600 tonnes équivalent CO2 soit plus de 1,5 millions de kilomètres parcourus en voiture. Résultat : mieux vaut changer nos habitudes si l'on veut réduire l'impact environnemental de nos pratiques numériques.

    Selon l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise d'Environnement), quelques gestes simples permettent d'y arriver. Plutôt que de passer par un moteur de recherche, il faut "aller directement à l'adresse d'un site, soit en tapant son adresse, soit en l'ayant enregistré comme favori. Cela divise par 4 les émissions de gaz à effet de serre". L'impact environnemental des recherches web est calculé en fonction de la consommation électrique de l'ordinateur et des centres de données (data centers). Une requête exprimée en termes vagues entraîne une consommation accrue d'électricité des serveurs des moteurs de recherches ; a contrario, une requête précise permet à ces mêmes serveurs de réduire leur consommation électrique.

    180 kg de CO2 par an

    Autre habitude à modifier, la production et l'envoi de courrier électronique. Dans une entreprise de 100 personnes en France, un collaborateur reçoit environ 58 courriels et en envoie 33 par jour. "L'impact climatique de l'envoi de d'un courriel avec pièces jointes augmente sensiblement avec le poids des pièces jointes, le nombre de destinataires et leur temps de stockage sur un serveur" souligne l'ADEME. Ainsi, l'envoi quotidien par personne de 33 courriels d'un poids de 1 Mo à 2 destinataires génère l'équivalent de 180 kg de CO2 par an. Soit plus de 1 000 kms parcourus en voiture.

    Conseils de l'ADEME : limiter les envois en nombre, supprimer les pièces jointes attachées à un message pour répondre à l'expéditeur, nettoyer régulièrement la messagerie et supprimer immédiatement les spams !

    À lire sur Archimag

    Commentaires (3)

    • Portrait de Frédéric Bordage

      Une étude plus récente, en cycle de vie complet, estime que chaque internaute émet environ 200 kg CO2 équivalent par an pour tous les usages web (dont e-mail) et que les principaux gestes à mettre en oeuvre sont plutôt l'allongement de la durée de vie des terminaux (utiliser plus longtemps son ordinateur) et l'extinction des box ADSL quand on ne s'en sert pas. Voir http://www.greenit.fr/article/bonnes-pratiques/comment-reduire-l-empreinte-environnementale-du-web-5501

      déc 01, 2015
    • Portrait de Clémence Jost

      Merci d'avoir partagé ces informations ! De bonnes pratiques à mettre en oeuvre au plus vite !

      déc 02, 2015
    • Portrait de Pénélope

      Merci Frédéric ! On peut aller plus loin… Aujourd'hui, tout le monde ou presque a un Smartphone. Qui consomme énormément d'énergie par rapport à nos besoins. Par exemple, nous l'emmenons avec nous parce que nous avons besoin de pouvoir être joints à toute heure. Je dis bien joints. Or pour les urgences, on nous appelle ou on nous envoie des sms. Est ce que nous avons besoin d'activer wifi, Bluetooth, Data et la localisation géographique de toutes les applications ? Ces fonctionnalités consomment énormément d'énergie. Tant qu'elles ne sont pas désactivées. Même si on n'a pas conscience de les utiliser, elles fonctionnent. Et si on est dans un endroit où elles ne peuvent pas se connecter par manque de réseau par exemple, elles vont "mettre la gomme" pour trouver en vain ce réseau. Et en augmentant leur puissance, vont consommer davantage. Et au final, vous passez votre temps à recharger "la bête", et changez trop régulièrement de batterie. En mode "avion" ou "hors ligne" il faut maintenant vérifier dans les paramètres détaillés que tout cela est bien désactivé. Mais en mode avion ou hors-ligne on n'a pas les appels ni les sms.

      déc 18, 2018

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    48
    C'est le pourcentage des entrepreneurs qui craignent des risques d'erreur administrative liés à la dématérialisation des procédures de création d'entreprise.

    Recevez l'essentiel de l'actu !