Publicité

Open data : création de la Base Adresse Nationale (BAN) rassemblant plus de 25 millions d'adresses géolocalisées

  • 284 Actu open data BAN CJO.jpg

    L'adresse d'Archimag, géolocalisée sur la Base Adresse Nationale (BAN). (DR)
  • Les administrations, les mairies et même les citoyens sont désormais invités à alimenter et corriger cette nouvelle base, dernière née de l'open data français.

    Issue d'un partenariat entre l'IGN, La Poste, OpenStreetMap et la Direction générale des finances publiques (DGFIP), la première Base Adresse Nationale (BAN) française, collaborative et gratuite, a vu le jour le 15 avril dernier. Encore en version bêta, celle-ci rassemble plus de 25 millions d'adresses géolocalisées sur le territoire français, mais non nominatives. Gérée par Etalab, elle est hébergée par la plateforme ouverte des données publiques françaises : adresse.data.gouv.fr.

    A quoi ça sert ?

    On pourrait être surpris à première vue qu'un tel référentiel n'existe pas déjà. La présentation de la Base, publiée sur la page d'accueil de la plateforme, souhaite éclairer le grand public sur son intérêt et son côté inédit : "pour que les services d'urgence arrivent au bon endroit, pour vous permettre de réaliser une analyse cartographique en quelques clics ou encore pour que les opérateurs publics et privés coordonnent mieux leurs chantiers, ce référentiel, véritable enjeu de souveraineté pour la France, est la première alliance entre l'État et la société civile".

    ​Un matériau vivant

    D'après L'Usine Digitale, c'est dans la douleur que serait née la BAN, un tel référenciel n'entrant pas forcément dans la logique de l'open data pour certains des acteurs en présence. Si l'IGN travaillait depuis 10 ans déjà avec la Poste sur un référenciel d'adresses, celui-ci méritait d'être mis à jour très régulièrement. Finalement, les deux arguments avancés par Etalab auraient réussi à réconcilier tout le monde : d'une part, les adresses ne sont pas uniquement une ressource, mais un bien commun ; d'autre part, une base d'adresses est un matériau vivant.

    Collaboration

    Pour faire vivre ce matériau et favoriser la collaboration, l'IGN a créé le Guichet Adresse Mairie, un outil permettant aux élus de modifier la base, notamment avec le tracé, la numérotation ou le nom de leurs nouvelles voies. De son côté, OpenStreetMap a mise à la disposition de la BAN un outil permettant d'automatiser la géolocalisation d'un fichier d'adresses par simple glisser-déposer sur le site.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité