Publicité

Une cinquantaine d'acteurs du numérique et d'élus appellent à la création d'un label "Numérique Souveraineté France"

  • gafa_souverainete.jpg

    (Pixabay / fancycrave1)
  •  "Ne laissons plus les GAFA s'emparer des données européennes !" estiment des acteurs de la filière numérique française dans une lettre ouverte adressée à Cédric O.

    Trois jours après la reconduction de Cédric O au secrétariat en charge du numérique, une cinquantaine de personnalités ont décidé de sonner le tocsin. "Ne laissons plus les GAFA s'emparer des données européennes !" écrivent-ils dans une lettre ouverte publiée par nos confrères de La Tribune.

    Des acteurs du numérique et des élus dressent un constat : "les Gafa ont monopolisé les secteurs de la messagerie, des réseaux sociaux, de la communication, des moteurs de recherches, des smartphones... en construisant de véritables Empires numériques. Leurs points communs ? Ils sont tous américains, et reposent sur l'exploitation de milliards de données". De fait, en 2018,  Amazon, Microsoft, Google, IBM et Alibaba (entreprise chinoise) détenaient 76,8% du marché mondial du cloud (selon le cabinet Gartner).

    Selon les signataires, il ne reste que des miettes pour les Européens qui utilisent abondamment les services des Gafa en laissant leurs données personnelles traverser l'Atlantique. 

    4 critères essentiels pour l'obtention du label NSF

    Les signataires appellent à la création d'un label "NSF" : Numérique Souveraineté France. L'obtention de ce label serait conditionné à quatre critères essentiels : le respect des réglementations françaises en matière de données personnelles, l'hébergement en France des données des internautes français utilisant le service, le paiement en France des impôts de la maison mère de l'éditeur de service, le refus d'une législation étrangère sur le sol français (comme le Cloud Act).

    "La mise en place sans tarder à l'échelle nationale du label NSF doit préfigurer la mise en place d'un NSE (Numérique Souveraineté Europe) qui devra suivre au plus vite" expliquent les signataires.

    Lancée à l'initiative des créateurs de la messagerie Mailo, cette lettre ouverte a été signée par des personnalités bien connues des lecteurs d'Archimag (Jérôme Bondu, Directeur de Inter-Ligere Consulting, Alain Garnier, PDG de Jamespot) et des élus de diverses sensibilités : Jean-Marie Cavada, Jean-Luc Lagleize, Christine Hennion... 

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité