Traitement automatique du langage : reciTAL lève 3,5 millions d'euros

  • tal_recital.jpg

    (Pixabay / Elchinator)
  • La start up française entend devenir "la plateforme de référence de la recherche, l’extraction et l’automatisation des bases et flux documentaires".

    La start up française reciTAL, spécialisée dans les solutions dédiées à l'exploitation des documents non structurés (courriels, contrats...) vient de lever 3,5 millions d'euros auprès du fonds Breega Capital.

    "Ce financement permet à reciTAL d’accélérer son développement pour devenir la plateforme de référence de la recherche, l’extraction et l’automatisation des bases et flux documentaires" expliquent les deux fondateurs Gilles Moyse et Frédéric Allary. Les technologies TAL visent à analyser automatiquement le langage humain sous toutes ses formes : parlé et écrit.

    480 000 utilisateurs actifs

    Fondée en 2017, reciTAL développe des outils destinés à fluidifier les différents traitements documentaires : recherche d’informations, analyse de contrats, traitement de flux de mails, évaluation des risques... La société revendique aujourd'hui 480 000 utilisateurs actifs notamment dans les grands comptes français de la banque et de l'assurance.

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".