Le ministère de la Culture lance sa plateforme ouverte du patrimoine

  • POP_culture.png

    patrimoine, culture
    La plateforme ouverte du patrimoine regroupe les données relatives au patrimoine architectural, mobilier, aux fonds photographiques, aux oeuvres spoliées et aux collections des musées de France (POP Culture)
  • Cette nouvelle plateforme propose plus de 3 millions d’oeuvres

    L’accessibilité est à l’honneur au ministère de la Culture. La rue de Valois lance aujourd’hui une plateforme ouverte du patrimoine (POP) pour ”regrouper les contenus numérique du patrimoine français afin de les rendre accessibles et consultables au plus grand nombre.”

    Le ministère lance cette plateforme en “garantissant aux usagers un accès à des données à jour et fiables”

    L’objectif de la POP est de “maintenir un réservoir d’informations certifiées par les services de l’État à travers des outils interopérables et simples d’utilisation”.

    Le patrimoine pour tous

    La plateforme créée par le ministère de la Culture est faite pour que tous les citoyens contribuent aux données patrimoniales à travers un code source libre.

    Les utilisateurs pourront enrichir la plateforme avec leurs propres moyens : “photos, informations pratiques, calendrier des événements en lien avec les œuvres ou les édifices”.

    Un enrichissement de plusieurs bases de données

    La plateforme ouverte du patrimoine (POP) remplacera les bases de données déjà existantes :  Mérimée (architecture), Joconde (collections des musées de France), Mémoire (photographie), MNR (catalogue d’œuvres spoliées) et Palissy (objets)

    Cette nouveauté profite au ministère de la Culture, car celui-ci intègre à sa plateforme le principe de la sécurisation des données en garantissant “aux usagers un accès à des données à jour et fiables”.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif