L'Ina sauvegarde les archives du procès de Nelson Mandela

Le procès de Nelson Mandela et de l'ANC se déroula entre 1963 et 1964

 

Les enregistrements des procès du dirigeant sud-africain seront numérisés, restaurés et indexés par l'Institut National de l'Audiovisuel.

L'Ina et l'Afrique du Sud ont signé un accord portant sur la restauration et la numérisation des enregistrements des procès de Nelson Mandela et de l'ANC qui se déroulèrent à Pretoria entre octobre 1963 et juin 1964. Connus sous le nom de "Rivonia Trials", ces procès furent enregistrés sur des "dictabelts" (ou memobelt) un support aujourd'hui obsolète et menacé de dégradation.

L'Institut National de l'Audiovisuel sera en charge de la numérisation, de la restauration et de l'indexation de 555 dictabelts. L'ensemble des enregistrements sera ensuite mis à disposition du public : "l'Ina offrira à la consultation le contenu de ces 555 dictabelts dans le cadre du dépôt légal de l'audiovisuel qui lui est dévolu" souligne-t-on à Paris.

Les enregistrements des procès de Rivonia sont inscrits au Registre Mémoire du monde de l'Unesco depuis 2007. Ces procès furent à l'origine de la condamnation de Nelson Mandela et d'autres dirigeants de l'ANC (African National Congress). Les accusés furent condamnés à la prison à vie jusqu'à leur libération en 1990.

Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.