Les entreprises tentées par le sur-archivage

Une minorité d'entreprises confie ses archives à un tiers-archiveur Archimag

 

La moitié des entreprises françaises déclare conserver toutes leurs information "par précaution".

Plus de 35 % des entreprises européennes et 50 % des entreprises françaises déclarent conserver toutes les informations relatives à leurs salariés et clients ainsi que toutes leurs données financières "par précaution". Cette tendance au sur-archivage est particulièrement marquée en France (50 %) loin devant l'Espagne (22 %), les Pays-Bas (28 %) ou le Royaume-Uni (30 %).

Selon une étude menée par le spécialiste de l'archivage Iron Mountain, les secteurs de l'ingénierie et de la fabrication sont les plus enclins à conserver toutes leurs informations : 45 % des entreprises déclarent pratiquer cet archivage exhaustif. Viennent ensuite les secteurs de la finance (39 %), des produits pharmaceutiques (33 %) et les services juridiques (30 %).

Tous secteurs confondus, une minorité des entreprises interrogées déclare confier leurs informations à un tiers-archiveur : 28 % des services juridiques, 27 % des services financiers et des producteurs pharmaceutiques, 24 % dans le secteur des assurances.

Ces différentes pratiques archivistiques s'expliquent selon Iron Mountain par la complexité des directives européennes qui "diffèrent grandement d'un pays membre à l'autre. Sans compter que ces lois sont constamment révisées". 

 

 

 

 

Les podcasts d'Archimag
Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.