Locarchives obtient la première certification NF Z 42-013

Locarchives a obtenu la certification NF Z 42-013. Locarchives

 

Locarchives devient la première entreprise a avoir été auditée et certifiée conforme à la norme NF Z 42-013 par l’Afnor Certification pour son système d’archivage électronique.

Le spécialiste de l’externalisation d’archives et de l’ingénierie documentaire, Locarchives, a obtenu la certification NF Z 42-013. Locarchives est ainsi la première entreprise à avoir été auditée et certifiée selon ces nouvelles règles par l’Afnor Certification pour son système d’archivage électronique. Cette certification s’appuie également sur la norme internationale Iso 14641-1. Une décision qui « renforce la confiance en la capacité à conserver la vocation probatoire des documents versés » et « minimise le risque juridique en cas de contestation de preuve », selon Locarchives.

Une garantie pour les clients

Jusqu’ici, une entreprise revendiquant les compétences certifiées par la norme NF Z 42-013 devait faire appel à un consultant. Ce dernier donnait un avis d’expert affirmant la conformité ou non de l’entreprise à la certification. Les clients de l’entreprise pouvaient remettre en cause cet avis, voire demander une contre-expertise. Désormais, pour Locarchives, une telle remise en cause n’est plus possible.

Cette décision doit permettre de « faciliter les démarches » des clients potentiels. Elle est de nature à renforcer la position de Locarchives sur son marché. Les clients de l’archiviste bénéficient dorénavant d’une garantie officielle de retrouver leurs objets d’archive numérique, à l’identique. l’Afnor Certification recevra probablement d’autres demandes d’audit et de certification pour la norme NF Z 42-013, de la part d’archiveurs, de prestataires externes (comme des maisons d’assurance) ou encore de nouveaux venus sur le marché.

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.

Le chiffre du jour

identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

Recevez l'essentiel de l'actu !