Les manuscrits du comte Jean d’Ormesson entreront à la BnF

  • Jean_dormesson.jpg

    jean_dormesson
    Jean d'Ormesson au Salon du livre de Paris lors d'un tête-à-tête avec António Lobo Antunes. crédits : libre de droits
  • Le dernier ouvrage (posthume) testamentaire de Jean d’Ormesson paraît ce jeudi 15 novembre. Par ailleurs, les manuscrits de l’académicien iront à la Bibliothèque nationale de France, pour réaliser son dernier souhait. 

    « Mon père souhaitait qu'on donne ses manuscrits à la Bibliothèque nationale de France, ce qu'on va faire », a annoncé mardi Héloïse d’Ormesson, la fille de l'écrivain.

    Alors que le dernier livre posthume de l'académicien Jean d'Ormesson, décédé le 5 décembre dernier, est attendu en librairie jeudi 15 novembre, sa fille Héloïse a annoncé que les manuscrits de son père iront à la Bibliothèque nationale de France (BnF).
        
    « Grâce à Dieu je vais mourir ». Voilà comment commence Un hosanna sans fin, le livre-testament de Jean d'Ormesson sur le sens de la vie, terminé deux jours avant sa disparition et dont la sortie est prévue aujourd’hui. Ce livre de 140 pages tente de relater avec bonheur le mystère de la vie. Détective métaphysique, il poursuit ce questionnement et tente avec gaieté de percer cette énigme. Le livre est publié aux éditions Héloïse d'Ormesson, la maison créée et dirigée par sa fille.

    Un livre dans la lumière

    « L'ouverture du livre m'a marquée, elle est incroyable. Il y a un sentiment d'accomplissement dans ce livre. Ce n'est pas un livre crépusculaire, ce n'est pas du tout un livre nostalgique. C'est un livre qui est plus dans la lumière, dans la clarté et un petit moins dans la malice », a confié Héloïse d'Ormesson interrogée lundi sur RTL.
        
    « Je pense qu'il avait conscience qu'il n'aurait plus la force d'écrire un autre livre. Il avait fini ce livre 24 heures avant de mourir », a-t-elle rappelé.

    La BnF, un souhait de l'écrivain

    « Je suis à peu près sûre que ce texte est le dernier de mon père », a dit l'éditrice avant de souligner qu'elle n'avait pas encore « fouillé le bureau et ouvert tous les placards » où l'académicien conservait ses manuscrits. A ce propos, Héloïse d'Ormesson a assuré que les manuscrits iront à la BnF. « Mon père souhaitait qu'on donne ses manuscrits à la Bibliothèque nationale de France, ce qu'on va faire », a-t-elle terminé.

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    estiment que les recrutements dans le numérique seront importants à l'avenir, mais seul un tiers s'est déjà reconverti professionnellement dans ce secteur ou envisage de le faire, selon une enquête OpinionWay réalisée pour l'Ecole Informatique (ENI).

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png