Publicité

Bibliothèque, archives, musée, documentation : comment construire votre stratégie digitale ?

  • strategie_digitale_bibliotheque_archives_musee_documentation.jpg

    strategie-digitale-bibliotheque-archives-musee-documentation
    La plupart des utilisateurs de votre bibliothèque, service d’archives, musée ou centre de doc se trouvent sur le web et les médias sociaux. Elaborer une stratégie digitale pour les toucher ou les fidéliser est devenu incontournable. (@drobotdean/freepik)
  • Comme toute organisation, il est primordial pour les services de documentation, bibliothèques, archives et musées de maintenir en permanence un lien avec leurs publics. Toujours plus nomades, ces derniers délaissent les médias traditionnels pour se tourner désormais vers des canaux technologiques dont l’impact sur nos habitudes de consommation n’est plus à démontrer (e-commerce, accès à l’information, réseaux sociaux, etc.). Le digital apparaît dès lors comme le principal levier à actionner dans le cadre d’une stratégie de communication efficace. Méthode.

    Temps de lecture : 10 minutes

    mail Découvrez les cinq newsletters gratuites d'Archimag dédiées à tous les professionnels de l'information (bibliothécaires, archivistes, veilleurs, documentalistes, etc) !


    Sommaire de cet article :


    Jugée trop coûteuse et complexe à mettre en place pour certains, la stratégie digitale peut au contraire se déployer assez facilement et permettre de faire des économies, pour peu qu’elle soit pertinente et bien pensée.

    Loin de se limiter à quelques posts sur les réseaux sociaux, elle vise à utiliser tous les outils disponibles afin de les intégrer dans un plan d’action global au service du développement de l’établissement.

    De fait, elle doit répondre à des objectifs clairement définis : notoriété, visibilité, ventes, fidélisation, expérience utilisateur, etc. Ces derniers facilitent ensuite l’identification des différentes actions à mettre en œuvre.

    Pour gagner du temps, il est recommandé de commencer par un diagnostic de l’existant. 

    enlightenedLire aussi : Comment créer un tutoriel vidéo engageant ?

    1. Diagnostic : quels sont les outils déjà en place ?

    • L'audit digital

    Bien connaître ses différents supports préserve la stratégie digitale.

    Pour les services de documentation, bibliothèques, archives et musées, les questions peuvent être nombreuses :

    - Quelle est ma présence sur les réseaux sociaux (Twitter, LinkedIn, Facebook, Instagram) ?
    - Ai-je un blog ou un site internet ?
    - Comment ai-je l’habitude de communiquer avec mon audience grâce au numérique (SMS personnalisés, newsletters) ? etc.

    diagnostic_strategie_digitale.jpg

    L’identification de ces leviers permet ensuite de remettre en question leur utilisation et de la modifier si elle ne répond pas aux objectifs de la stratégie digitale.

    Le meilleur exemple est celui des réseaux sociaux : si une structure partage sur tous ses réseaux le même contenu et s’aperçoit que certaines populations sont plus réceptives que d’autres, il pourrait être nécessaire de modifier la ligne éditoriale de ces outils.

    Ainsi, il pourrait être plus partagé des informations pratiques sur Facebook, afin que les utilisateurs ou visiteurs soient renseignés au mieux, et LinkedIn, plus professionnel, étant privilégié pour le contenu dédié aux partenaires.

    enlightenedLire aussi : Conseils et astuces pour créer une newsletter efficace

    S’appuyer sur un ensemble d’indicateurs

    En pratique, un audit digital complet doit s’appuyer sur un ensemble d’indicateurs visant à orienter la stratégie. En effet, il met en lumière les points forts et les points faibles d’une entité, quelle qu’elle soit, dans le domaine du numérique.

    Pour chaque levier identifié, et surtout pour le principal canal utilisé pour communiquer (généralement, le site internet, voire un blog), il convient de se renseigner sur de nombreux éléments dont :

    - le nombre de visiteurs uniques mensuels ;
    - le taux de rebond (pourcentage de visiteurs quittant le site immédiatement après leur arrivée, sans consulter d’autres pages) ;
    - le nombre de pages consultées et le temps passé sur chacune d’elles ;
    - la durée des visites ;
    - le bon fonctionnement des liens (internes et externes) ;
    - le temps de chargement des pages et des images ;
    - l’optimisation des métadonnées (les données décrivant les contenus numériques) ;
    - la bonne actualisation des informations présentées ;
    - le niveau de référencement naturel (SEO) du support ;
    - le design, l’ergonomie et l’utilisabilité du site.

    Sur ce dernier point, et pour un diagnostic encore plus approfondi, il peut être intéressant de réaliser une enquête qualitative auprès des internautes, qui peuvent faire remonter des lacunes dont vous n’aviez pas conscience jusqu’alors.

    Afin de gagner du temps et d’être certain de bénéficier d’un audit complet, faire appel à un expert peut être une bonne alternative.

    enlightenedLire aussi : Entrez dans les coulisses des bibliothèques productrices de vidéos !

    • Le swot

    Si, en théorie, la réalisation d’un audit digital peut sembler chronophage et compliquée, certaines méthodologies rendent ce processus plus simple et efficace. L’une d’entre elles est particulièrement appliquée par les professionnels du marketing : le "swot", pour "strenghts, weaknesses, opportunities, threats" ou "forces, faiblesses, opportunités, menaces", en français.

    Matérialisé sous forme de tableau, cet outil pratique offre la possibilité d’identifier rapidement les atouts et les points faibles des différents supports. Il est d’ailleurs recommandé d’en réaliser un par canal (site web et réseaux sociaux) pour plus d’efficacité.

    Dûment complété, ce tableau doit répondre à différentes interrogations :

    swot-strategie-digitale

    enlightenedLire aussi : Emilie Marquois : l'influence au coeur des médias sociaux

    • Le benchmark

    Autre méthode très utile pour réaliser un audit, le benchmark présente l’avantage de ne pas se limiter aux seules ressources d’une structure ; il doit être étendu à celles de ses concurrents ou structures similaires.

    Facile à mettre en place, il consiste à comparer les différents acteurs d’un même marché ou domaine et évaluer leurs produits ou services et leurs méthodes de communication.

    La méthodologie est assez simple : il s’agit tout d’abord d’identifier jusqu’à cinq entités à comparer (aux fonctions et périmètres plus ou moins identiques, historiques ou émergentes), de collecter des données les concernant (notamment via LinkedIn et les réseaux sociaux, des outils de veille pour le référencement...), puis d’analyser les données - le plus simple étant de les centraliser dans un tableau pour une comparaison simplifiée.

    enlightenedLire aussi : Comment gérer et valoriser vos photos et vidéos ? Voici les meilleurs méthodes et outils !

    2. Les objectifs de la stratégie digitale : que souhaitez-vous faire?

    • Les objectifs

    ... Vous avez lu 30 % de cet article consacré à la stratégie digitale des bibliothèques, archives, musées et centres de documentation...

    strategie_digitale_methode_guide_archimag.jpgPour lire cet article en intégralité ou pour découvrir toutes les méthodes, conseils, interviews d'experts et retours d'expérience inspirants destinés à vous aider à construire la stratégie digitale de votre bibliothèque, de votre service d'archives, de votre musée ou de votre centre de documentation, téléchargez le guide pratique Archimag :

    Doc, bib et patrimoine : tirer profit du digital

    Descriptif : Comment documentation, archives, bibliothèques ou musées peuvent-ils être digitaux pour des utilisateurs digitaux ? Il s’agit d’abord de faire le point sur ses lacunes et atouts pour construire ensuite sa stratégie digitale afin de conquérir et fidéliser de nouveaux publics. Cibler ses utilisateurs, souvent mobiles, recourant à plusieurs écrans, est une importante phase préalable. Pour son projet, différentes voies peuvent être empruntées : web, réseaux sociaux, newsletter, Mooc, blog, vidéo, podcast, réalité augmentée ou virtuelle ! Les contenus sont également à adapter.

    Un guide avec des méthodes, des avis d’experts et des témoignages sur des expériences innovantes.

    Découvrez le sommaire du guide ! 

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !
    strategie-digitale-ocumentation-bibliotheque-patrimoine
    Comment documentation, archives, bibliothèques ou musées peuvent-ils être digitaux pour des utilisateurs digitaux ? Il s’agit d’abord de faire le point sur ses lacunes et atouts pour construire ensuite sa stratégie digitale afin de conquérir et fidéliser de nouveaux publics. Cibler ses utilisateurs, souvent mobiles, recourant à plusieurs écrans, est une importante phase préalable. Pour son projet, diérentes voies peuvent être empruntées : web, réseaux sociaux, newsletter, Mooc, blog, vidéo, podcast, réalité augmentée ou virtuelle ! Les contenus sont également à adapter. Un guide avec des méthodes, des avis d’experts et des témoignages sur des expériences innovantes.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    banniere-archimag_2_0.gif

    Documentation 2021

    banniere GP52 web.png