Publicité

Avec le DAM, faites de la vidéo votre principal outil de communication

  • orkis_dam.jpg

    orkis, dam
    Le Dam, un outil de communication efficace (SR)
  • Le Digital Asset Management est aujourd’hui bien plus qu’une simple photothèque et va bien au-delà du stockage basique de visuels ou de vidéos. Il s’agit d’un véritable outil de gestion de projet et de collaboration. Il permet notamment de partager, d’éditer et de diffuser les vidéos vers différents canaux (sites web, blog, réseaux sociaux, etc.), mais aussi de suivre l’efficacité des campagnes grâce à des statistiques et des données de scoring.

    Le DAM est un outil tout-en-un indispensable à toutes les organisations gérant des médias, qu’il s’agisse de photos et à plus forte raison de vidéos. D’autant qu’aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de quitter la
    plateforme de DAM pour effectuer un montage simple et rapide des vidéos uploadées : segmentation, insertion de plans, ajout d’un titre, d’une piste audio, d’une voix off, de transitions, etc. Toutes les
    fonctions standards de montage vidéo sont désormais intégrées dans le DAM. Ce qui permet de travailler de manière plus confortable et de gagner du temps.

    Conversion préparamétrées et push vers les réseaux sociaux

    Le DAM permet même d’encoder les vidéos dans différents formats préparamétrés pour une diffusion instantanée sur les différents canaux de communication (réseaux sociaux, YouTube, WebTV, etc.) et
    une visualisation optimale sur tout type d’écran (ordinateur, tablette et smartphone). Ce qui évite à l’utilisateur les multiples manipulations et permet aux vidéos d’être disponibles dans des formats adaptés aux différents terminaux, en termes à la fois de poids, de taille et de débit

    Un montage externalisé

    Grâce au DAM, l’utilisateur dispose également d’un “panier de montage”, dans lequel il peut ajouter des indications textuelles sur le montage à réaliser, des suggestions pour la bande-son, mais aussi des images, des infographies, des fichiers PDF, et envoyer le tout vers un prestataire externe.

    Le DAM puissance 10

    Les capacités de gestion du DAM sont par ailleurs décuplées grâce à l’intelligence artificielle et au deep learning. L’IA autorise en effet déjà la segmentation plan à plan des vidéos et permet ainsi de chapitrer les séquences pour pouvoir les utiliser et les diffuser plus facilement, et s’avère aussi capable de reconnaître sur les clichés des situations spécifiques, comme, par exemple, une personne en tenue de sport ou en maillot de bain.

    Transcription et sous-titrages

    L’IA autorise également la transcription automatique des contenus audio pour le français, l’anglais et d’autres langues. Ce qui peut s’avérer très utile pour le sous-titrage des vidéos, par exemple. La transcription vocale peut aussi être utilisée comme une source d’indexation. Le DAM est capable de repérer les mots et les concepts qui reviennent le plus fréquemment dans un fichier audio ou une vidéo (une interview, un discours, un compte-rendu, etc.) et d’effectuer lui-même une pré-indexation.

    Reconnaissance automatique

    Et ce n’est pas tout, car l’IA promet de faire bien d’autres choses, comme reconnaître automatiquement sur une photo ou une vidéo un monument (le Mont-Saint-Michel ou la Tour Eiffel, par exemple) et de le géolocaliser. Même chose pour les personnes qui, sur les vidéos, comme sur les photos, peuvent d’ores et déjà être identifiées avec une précision proche des 100 %.
    Les solutions de DAM sont ainsi devenues de véritables plateformes intelligentes et collaboratives, capables de valoriser les vidéos comme les photos, mais aussi d’automatiser certaines tâches chronophages (comme l’indexation), d’accélérer les circuits de validation et de fournir à l’organisation une interface centrale et un référentiel unique pour fluidifier la gestion de l’ensemble des ressources multimédia.

    Bertrand Therouin 
    Directeur général d'Orkis
    04 42 61 23 20
    www.orkis.com

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des échanges se font par mail au sein des organisations. L'usage d'une plageforme digitale permet de désengorger la boîte mail.

    Recevez l'essentiel de l'actu !