Publicité

Le marché du big data devrait générer 190 milliards de dollars d'investissements en 2019

  • laptop_money.jpg

    ordinateur-argent
    Selon IDC, la transformation numérique est l'un des principaux moteurs de dépense sur le marché du big data et de l'analytique. (Freepik)
  • Les implantations dans le cloud pourraient représenter plus de 44 % du marché d'ici 2022.

    Avec une croissance anticipée de 12 % par rapport à 2018, les investissements mondiaux dans les domaines du big data et de l'analytique pourraient représenter 189,1 milliards de dollars en 2019. C'est ce que révèle la toute dernière étude menée par cabinet de conseil IDC (International Data Corporation).

    Les services informatiques et commerciaux en tête

    Les services IT constituent la plus importante catégorie porteuse de ce marché, avec 77,5 milliards de dollars investis, suivis par les achats de matériel (23,7 milliards de dollars) puis par les services aux entreprises (20,7 milliards de dollars). IDC signale même que plus de la moitié de l'ensemble des revenus liés à ces technologies seront générés par les services informatiques et commerciaux jusqu'en 2022. 

    "La transformation numérique est l'un des principaux moteurs de dépense sur le marché du big data et de l'analytique, précise Dan Vesset, vice-président du groupe IDC ; les initiatives au niveau de la direction se traduisent par une évaluation approfondie des pratiques commerciales et une forte demande pour un accès meilleur, plus rapide et plus complet aux données. Les entreprises se réorganisent pour répondre à ces demandes et investissent dans les technologies modernes qui leur permettront de rester compétitives. Les solutions de big data et d'analytique sont au coeur de ces investissements."

    Le cloud gagne du terrain

    Par ailleurs, si les solutions sur site représenteront 70 % du chiffre d'affaires des logiciels de big data et d'analytique en 2019, le cabinet IDC anticipe une très forte croissance des implantations dans le cloud pour les prochaines années. Celles-ci pourraient représenter plus de 44 % du marché d'ici 2022. 

    "La technologie big data peut être difficile à déployer et à gérer dans un environnement traditionnel, sur site, explique Jessica Goepfert, vice-présidente des programmes d'IDC ; ajoutez à cela la masse exponentielle de données à traiter, ainsi que la complexité et le coût de mise à l'échelle de ces solutions, et on peut imaginer les défis et maux de tête organisationnels qui s'annoncent. La promesse d'agilité, d'évolutivité et de flexibilité du cloud, combinée à la performance des extractions d'informations produites par le big data et l'analytique permet d'obtenir des avantages commerciaux qui contribuent à favoriser leur adoption."

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif