Article réservé aux abonnés Archimag.com

L'hôpital en mode collaboratif grâce à sa Ged

  • ged_hopital_collaboratif.jpg

    ged-collaboratif-hopital
    Se doter d’une solution de Ged collaborative pour gagner en efficacité, c'est le pari du centre hospitalier Laborit de Poitiers. (CH Laborit)
  • Le centre hospitalier Laborit de Poitiers s’est doté d’une solution collaborative pour gagner en efficacité. Personnel médical, personnel soignant et services administratifs sont invités à travailler sur des documents communs via une plateforme de Ged (gestion électronique de documents) qui se développe en fonction des besoins de l’établissement.

    Temps de lecture : 3 minutes

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux projets de transformation numérique !


    Sommaire du dossier :

    Découvrez également l'expertise de nos partenaires :


    Lorsqu’un centre hospitalier opte pour la Ged (gestion électronique de documents), il doit le faire en respectant les règles. C’est ce qu’a fait le centre hospitalier Laborit de Poitiers, un établissement public en psychiatrie et santé mentale qui emploie près de 1 500 agents répartis sur plusieurs sites du département de la Vienne.

    enlightenedLire aussi : La Ged collaborative en hausse dans les entreprises en 2019

    Du collaboratif dans un portail documentaire

    Naguère, de nombreux process étaient produits au format papier :

    « Ce qui voulait dire des problèmes de traçabilité, des soucis liés à la sauvegarde, des difficultés d’accessibilité et une problématique de gestion des versions », explique Julie Lecomte, cheffe de projet dématique et déléguée à la protection des données (DPO) au sein du CH Laborit.

    En 2018, l’établissement s’est doté d’une solution Nuxeo Platform qui est insérée dans un portail documentaire. Installée sur ses propres serveurs et développée en open source (comme l’ensemble des installations informatiques de l’hôpital), cette solution sert notamment à gérer la documentation à valeur probante comme les fiches de garde.

    Ces documents, entièrement dématérialisés, attestent de la présence d’agents à un moment donné et à une date donnée. Différents métiers peuvent accéder à ce document et l’annoter collectivement : médecins, personnel soignant…

    enlightenedLire aussi : La GED, projet prioritaire pour 1 PME sur 3 en période de confinement

    Politique de droits d’accès

    La plateforme Nuxeo Platform peut être utilisée par de nombreux métiers du centre hospitalier, qu’ils appartiennent au corps médical, au personnel soignant ou aux services administratifs. À leur disposition, un corpus documentaire constitué de multiples dossiers : notes de service, protocoles, directives, documents administratifs…

    Bien entendu, une politique de droits d’accès a été mise en place et tout le monde ne peut accéder à la totalité des documents ni avec les mêmes droits. Mais un document comme l’emploi du temps est aujourd’hui géré collectivement. Un médecin peut, par exemple, y noter ses astreintes.

    Autres documents, les conventions sont aujourd’hui exploitées depuis leur format papier jusqu’à leur gestion quotidienne. Une convention papier est d’abord scannée puis fait l’objet d’un traitement de reconnaissance optique de caractères (OCR) afin de permettre la recherche plein texte.

    enlightenedLire aussi : La Ged, c’est fini !

    Gagner en efficacité dans les traitements documentaires

    Le document numérique créé est enrichi de métadonnées et d’actions programmables : dates d’échéance, parties référentes, système de notification, gestion automatique des statuts… Selon le type de convention, plusieurs profils sont invités à intervenir sur ces documents.

    « Auparavant, nous perdions beaucoup de temps avec des interventions humaines à faible valeur ajoutée », se souvient Julie Lecomte ; « nous avons gagné en efficacité dans nos traitements documentaires. Que ce soit pour les conventions, les fiches de garde ou autres, les agents restent sur l’interface Nuxeo, ce qui facilite l’accompagnement au changement et l’adoption par les agents. À l’arrivée de tout nouvel outil informatique, un accompagnement au changement est indispensable. Et lorsque cet outil apporte une plus-value aux utilisateurs, l’adoption se passe très bien ».

    enlightenedLire aussi : Choisir son logiciel de Ged, d'ECM ou de records management en 8 points clés

    Évolution nécessaire de la plateforme

    Même si la plateforme donne entière satisfaction, son évolution apparaît cependant nécessaire. Il arrive en effet que des services du centre hospitalier Laborit expriment de nouveaux besoins. Des applications peuvent être déployées en quelques jours « même lorsque le développement n’est pas notre cœur de métier ».

    Pour la seule année 2019, huit projets de gestion de contenu ont été lancés au sein du centre hospitalier Laborit de Poitiers.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Ged-collaboratives
    À la Ged, les documents, et aux métiers, le collaboratif ? Un peu comme s’il y avait un partage entre back office et front office... Cependant, on demande souvent bien plus à une Ged que de s’en tenir à l’acquisition, au classement et l’exploitation des documents numériques, via des workflows. Inversement, on ne peut figurer un travail collaboratif se passant totalement d’un appui sur des documents. Dès lors, entre Ged et collaboration, à chacun de placer le curseur selon ses usages et ses besoins. Du côté des éditeurs, des fonctionnalités collaboratives sont ajoutées aux solutions. Et l’on peut découvrir sur le terrain les avantages que les professionnels peuvent en obtenir.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Couv demat 2020.png