Article réservé aux abonnés Archimag.com

La révolution des Ged collaboratives

  • ged_collaboratives_revolution.jpg

    ged-collaboratives-revolution
    La crise sanitaire et ses conséquences sur l’organisation des entreprises ont probablement joué un rôle d’accélérateur pour les solutions collaboratives, dont les solutions de Ged (gestion électronique de documents). (upklyak/Freepik)
  • À la Ged (gestion électronique de documents), les documents, et aux métiers, le collaboratif ? Un peu comme s’il y avait un partage entre back office et front office… Cependant, on demande souvent bien plus à une Ged que de s’en tenir à l’acquisition, au classement et l’exploitation des documents numériques, via des workflows. Inversement, on ne peut figurer un travail collaboratif se passant totalement d’un appui sur des documents. Dès lors, entre Ged et collaboration, à chacun de placer le curseur selon ses usages et ses besoins. Du côté des éditeurs, des fonctionnalités collaboratives sont ajoutées aux solutions. Et l’on peut découvrir sur le terrain les avantages que les professionnels peuvent en obtenir.

    Temps de lecture : 6 minutes

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux projets de transformation numérique !


    Sommaire du dossier :

    Découvrez également l'expertise de nos partenaires :


    ged_collaborative_barros.jpgLa révolution Ged collaborative est-elle en marche ? Oui, si l’on en croit l’enquête réalisée par Archimag et l’éditeur Jalios (enquête réalisée en ligne entre le 21 janvier et le 5 mars 2019 auprès de 234 répondants). Pour la première fois, le nombre de collaborateurs qui échangent entre eux avec un même outil dépasse la barre des 50 % pour atteindre 55 %, soit une hausse de 7 points par rapport à 2018.

    Et les entreprises qui se dotent de logiciels de Ged collaborative attendent beaucoup de ces équipements : 58 % des collaborateurs et des managers recherchent davantage d’efficacité dans leur travail, 31 % veulent gagner du temps et 21 % expriment le souhait de changer leur système ancien et vieillissant.

    enlightenedLire aussi : La Ged collaborative en hausse dans les entreprises en 2019

    Le travail collaboratif touche toutes les fonctions de l'entreprise

    Ces résultats ne sont pas surprenants car ils s’inscrivent dans un mouvement imparable entamé il y a plusieurs années déjà : le travail collaboratif affecte quasiment toutes les fonctions de l’entreprise. Un même document doit pouvoir être atteint par les différentes fonctions de l’organisation : les ressources humaines, la direction financière, le service commercial, l’unité dédiée à la recherche et développement…

    Le cloisonnement des actifs documentaires n’est plus à l’ordre du jour. Mieux : les fameux silos d’information fermés sur eux-mêmes sont aujourd’hui considérés comme une plaie pour la bonne marche des entreprises et des administrations.

    Et mieux vaut posséder une Ged collaborative si l’on ne veut pas voir les salariés utiliser des applications tierces (comme une messagerie personnelle ou Dropbox par exemple) qui présentent de sérieux risques en termes de protection du patrimoine informationnel de l’entreprise.

    enlightenedLire aussi : Choisir son logiciel de Ged, d'ECM ou de records management en 8 points clés

    Créer des espaces collaboratifs

    Résultat : les éditeurs de logiciels métier se sont mis à la page en intégrant de plus en plus de fonctions collaboratives au cœur de leurs solutions. Pour les outils dédiés spécifiquement à la gestion électronique de documents, cette collaboration est déclinée en plusieurs volets :créer des espaces colla....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Ged-collaboratives
    À la Ged, les documents, et aux métiers, le collaboratif ? Un peu comme s’il y avait un partage entre back office et front office... Cependant, on demande souvent bien plus à une Ged que de s’en tenir à l’acquisition, au classement et l’exploitation des documents numériques, via des workflows. Inversement, on ne peut figurer un travail collaboratif se passant totalement d’un appui sur des documents. Dès lors, entre Ged et collaboration, à chacun de placer le curseur selon ses usages et ses besoins. Du côté des éditeurs, des fonctionnalités collaboratives sont ajoutées aux solutions. Et l’on peut découvrir sur le terrain les avantages que les professionnels peuvent en obtenir.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    Couv demat 2020.png