Publicité

Yousign se positionne sur la signature électronique qualifiée

  • yousign-positionne-signature-electronique-qualifiee.jpg

    Yousign-positionne-signature-electronique-qualifiee
    Yousign lance sa signature électronique qualifiée. (Freepik/rawpixel)
  • Yousign lance une nouvelle solution de signature électronique qualifiée basée sur l’identification de l’utilisateur grâce à la biométrie. 

    Le spécialiste de la signature électronique Yousign lance sa solution de signature électronique qualifiée (QES) et ajoute une brique supplémentaire à son offre. Dorénavant, l’entreprise est en mesure de fournir un service capable de signer des documents juridiquement contraignants grâce à un processus d’identification basée sur l’IA et à distance. 

    Comment cela fonctionne-t-il ? Le signataire doit s’identifier en réalisant une vidéo dans laquelle il montre son visage et sa pièce d’identité, via la caméra de son smartphone par exemple. La vérification de la concordance entre le visage et la pièce d’identité est ensuite effectuée via une technologie de reconnaissance faciale.

    Pour faciliter l’utilisation de cette solution, Yousign donne la possibilité aux utilisateurs de sauvegarder leur identité afin de réutiliser la signature électronique qualifiée dans le futur. Dans ce cas, une vérification biométrique via reconnaissance faciale ou empreinte digitale, sera demandée. 

    Trois niveaux de signatures 

    La réglementation eIDAS définit trois niveaux de signature électronique : simple, avancée et qualifiée. Ces trois niveaux se distinguent par leur exigence en matière de sécurité. Les étapes de validation de l’identité du signataire sont en effet plus ou moins poussées et détaillées. Plus une signature électronique possède un niveau de certification élevé, plus elle apporte un degré de confiance quant à l’identité du signataire.
     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png