Article réservé aux abonnés Archimag.com

Big data : l'Ina se plonge dans un "lac de données"

  • 289 2_4 dossier big data INA illust BTE.png

    Une régie de télévision issue des archives de l'Ina (Ina)
  • Dossier

    L'Institut national de l'audiovisuel repense son système d'information documentaire et met les données au centre de sa stratégie.

    Le temple de la mémoire audiovisuelle française revoit ses fondations. Depuis sa création en 1975, l'Ina a créé de nombreux silos d'information au fil de l'eau et des années. "Mais ce système a vécu et atteint ses limites", constate Gautier Poupeau, architecte des données au sein de la DSI de l'Institut national de l'audiovisuel. Ces silos sont en effet dispersés et les passerelles mises en place pour les faire communiquer ne permettent plus de faire face aux nouveaux enjeux documentaires. 

    A la faveur de la refonte de son système d'information documentaire, l'Ina a décidé de mettre l'exploitation de ses métadonnées au coeur de sa réflexion. "La première chose à faire est de rassembler nos métadonnées documentaires, commerciales, juridiques et d'usage. Cela représente de gigantesques volumes qui sont aujourd'hui malheureusement sous-exploitées", souligne Gautier Poupeau. 

    Transfert de données documentaires

    Pour mener à bien ce projet, l'Ina va se doter d'un "lac de données" qui aura plusieurs missions 

    à remplir : permettre le transfert des données documentaires par collection de l'ancien modèle de données vers le nouveau modèle, stocker l'ensemble des types de bases de données implémentées dans le lac de données, importer dans le lac de données des données documentaires depuis les outils de production actuels... La nouvelle infrastructure devra en plus être en mesure d'exporter des données documentaires vers des outils du système d'information, et assurer l'interfaçage d'une ou plusieurs applications avec le lac de données.

    Un tel projet ne s'improvise pas. La direction des systèmes d'information de l'Ina s'est tournée vers la direction des collections pour recueillir ses besoins et ses souhaits. "Les quelque 150 documentalistes de l'Ina comprennent parfaitement les enjeux du projet et les différents métiers s'impliquent progressivement dans cette nouvelle infrastructure. Tous apprécient de voir que les données sont au centre de ce projet", précise Gautier Poupeau.

    Le nouvel écosystème sera testé pendant une période d'une année. Puis viendra la construction de l'interface graphique. A terme, l'Institut national de l'audiovisuel pourra envisager d'accroître ses services au public notamment avec un système de recommandations.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Les RSE : besoins collectifs pour usages (très) personnels
    - Sharepoint et ses applications métier
    - Le B.A.-BA du HTML
    - Des logiciels de veille à tous les prix​​​

    DOSSIER Big data : j'y vais ?

    Si, dans les entreprises, les données s'accumulent, des stratégies big data ne s'y sont pas pour autant généralisées. Les interrogations que le big data suscite sont nouvelles, comme les modèles de développement économiques, les outils ou les compétences.

    Et aussi :
    - Des logiciels de veille à tous les prix
    - Sourcer les images d’enregistrement
    - Invalidation du Safe Harbor : et après ?
    - Favoris : les réseaux sociaux de lecture​
    - Camille Causse : freelance et blogueuse au pays des archives​
    - Catherine Thomas-Anterion : « Nous perdons notre mémoire depuis l’invention de l’écriture et des bibliothèques ! »​
    - L’accueil des migrants en bibliothèque : de l’urgence à l’intégration
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    Images et vidéos envahissent en permanence nos écrans. Les sources et les flux se multiplient tandis que les organisations sont confrontées à la valorisation de leurs propres fonds. Pour mener leurs projets, qu’ils soient à visée patrimoniale ou de diffusion, elles doivent imaginer de nouvelles pratiques et de nouveaux usages. Se posent alors des questions d’accès à ces contenus aux formats variés, d’identification, de conservation des supports et des appareils, de gestion des droits, d’exploitation ou réexploitation des contenus. Points techniques, avis d’expert, méthodes, outils et retours d’expérience apportent les réponses nécessaires.

    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    99
    C'est le pourcentage de services publics disponibles en ligne en Estonie, qui apparaît comme le premier "Etat plateforme" au monde.

    Recevez l'essentiel de l'actu !