Article réservé aux abonnés Archimag.com

RH : "Le RGPD a donné lieu à de grosses surprises"

  • rgpd_rhdpo.jpg

    bureau_RH
    "En matière de RH, les DPO doivent donc s’assurer que certaines données des candidats comme celles des collaborateurs ne puissent être utilisées", José Rogriguez Cornerstone OnDemand. (Freepik)
  • Sommaire du dossier :

     

    Les données liées aux recrutements ou aux salariés ont été directement impactées par l'entrée en vigueur du RGPD il y a un an. Si ce règlement vient renforcer les dispositions existantes en matière de protection des données personnelles, il apporte également des obligations nouvelles pour les entreprises, que supervisent les DPO spécialisés dans les ressources humaines.

    Libelle banniere.gif

    José Rodriguez.Si vous êtes salarié d’une entreprise en France, il y a fort à parier que l’ensemble des entretiens annuels d’évaluation que vous avez passés depuis votre embauche aient été gardés par votre employeur. En Allemagne, seul celui de l’année précédente est généralement conservé. Malgré l’arrivée du RGPD l’an dernier, il n’existe pas encore d’harmonisation, entre les pays, de ses interprétations et modes d’application en matière de ressources humaines (RH).

    L’heure n’est pourtant pas à l’alarmisme. José Rodriguez est le DPO de Cornerstone OnDemand, un éditeur britannique qui propose un logiciel en mode Saas de gestion de données RH. DPO pour les données de son entreprise, il l’est également pour les données de ses clients, qui comptent près de 40 millions d’utilisateurs dans le monde. 

    Pour ce DPO, ingénieur en informatique de formation qui s’est spécialisé peu à peu dans les questions de sécurité, les services RH se sont emparés de la protection des données depuis longtemps : « Il s’agit d’un domaine très normé », explique-t-il ; « il y a notamment le code du travail, les conventions c....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    RGPD
    Le 25 mai 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en application, s’imposant dans le secteur privé comme dans le secteur public. Un an après, quel est le chemin parcouru par les organismes et les délégués à la protection des données (DPO) pour se mettre en conformité ?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des répondants à notre grande enquête sur les professionnels de l'information et l'entrepreneuriat affirment être attirés par le statut d’entrepreneur (créateur d’entre-prise, indépendant, freelance, etc.).

    Recevez l'essentiel de l'actu !