Publicité

Le droit à l'oubli ? Une "menace" et une "censure de l'information véridique", selon Wikipedia

  • Delete.jpg

    A noter : la suppression d'informations personnelles de Google n'est possible que si ladite information n'est plus valable ou n'a pas d'intérêt public. (Pixabay/Geralt)
  • Selon Wikipedia, les résultats de recherche précis seraient en train de disparaître en Europe, "sans explication publique, sans preuve réelle, sans contrôle judiciaire et sans aucun recours".

    La semaine dernière, Wikipedia apprenait que Google aurait accepté cinq demandes d'internautes et supprimé plusieurs dizaines d'URL pointant vers elle. Il n'en fallait pas plus pour que l'encyclopédie en ligne prenne enfin position - après trois mois de silence - sur la question du droit à l'oubli, reconnu mi mai par la Cour de justice européenne et imposé aux moteurs de recherche comme aux sites internet. Une disposition constituant selon elle, et pour trois membres de la Fondation Wikimedia ayant pris la parole lors d'une conférence de presse organisée le 5 août dernier à Londres, une "menace" et une "censure de l'information véridique". Pire, l'impact sur Wikipedia serait, selon la Fondation, "direct et critique".

    Et le droit à créer du contenu dans tout ça ?

    Selon 01 Net, Jimmy Wales, le cofondateur de Wikipedia aurait déclaré lors de cette conférence de presse que "le projet Wikimedia, y compris Wikipedia, est fondé sur la croyance que n’importe qui n’importe où est en mesure d’avoir accès à la somme de toutes les connaissances. Mais cela n’est possible que si des gens peuvent contribuer et participer à ces projets sans réserve- c’est-à-dire que leur droit à créer du contenu, y compris controversé, doit être protégé".

    Les trous de mémoire d'internet

    Et d'ajouter dans un communiqué en ligne que "les résultats de recherches précises sont en train de disparaître en Europe sans aucune explication publique, aucune preuve réelle, pas de contrôle judiciaire, et aucun processus d'appel. Le résultat est un internet criblé de trous de mémoire, des lieux où les informations gênantes disparaissent tout simplement." En plus des effets très controversés du droit à l'oubli, que les moteurs de recherche sont obligés  d'appliquer malgré eux, c'est l'opacité de la mesure et le manque de recours possible, qui sont également pointés du doigt.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité