Publicité

Cédric Villani met la donnée au coeur de sa stratégie d'intelligence artificielle

  • villani_rapportIA.png

    Cédric Villani préconise un doublement des salaires des chercheurs (AI for humanity)
  • Le mathématicien préconise la création de zones franches de l'IA et recommande le doublement des salaires des chercheurs.

    "La donnée est le matériau premier de l’intelligence artificielle". Ce credo figure en préambule du rapport que Cédric Villani a présenté au gouvernement le 28 mars dernier. Sans surprise, le mathématicien et député LRM accorde donc une place prioritaire à la donnée et préconise "l'émergence d'un écosystème européen de la donnée". Il demande notamment la poursuite des programmes d'ouverture des données publiques. Et face à la Chine et aux Etats-Unis, il estime que "cette politique de la donnée doit s’articuler avec un objectif de souveraineté, d’autonomie stratégique pour la France et l’Europe".

    Le rapport recommande de concentrer les efforts sur quatre domaines prioritaires : santé, transport, écologie et défense. Ces quatre secteurs ayant été identifiés comme grands pourvoyeurs de données de qualité. Ils présentent également "une importance en termes économique et d’intérêt général".

    Doublement des salaires et "zones franches de l'IA"

    Mais avant de parvenir à ces résultats, il faudra mettre de l'argent sonnant et trébuchant sur la table. Notamment pour attirer les scientifiques qui sont très convoités par les grands groupes privés. Le rapport Villani n'y va pas par quatre chemins : "un doublement des salaires en début de carrière est un point de départ minimal indispensable, sous peine de voir se tarir définitivement le flux de jeunes prêts à s’investir dans l’enseignement supérieur et la recherche académique".

    Le rapport pense ici aux expatriés français qu'il faut séduire avec des incitations financières. L'une des pistes de travail avancées par Cédric Villani consiste à "procurer un environnement de travail suffisamment attractif pour résister à la pression compétitive des géants du numérique, c’est pourquoi ils devront être conçus comme des zones franches de l’IA". Concrètement, cela pourrait passer par un allègement des formalités administratives et "des compléments de salaires conséquents".

    Emmanuel Macron entre dans dans la danse

    Au lendemain de la présentation du rapport Villani, Emmanuel Macron annonçait un plan de 1,5 milliard d'euros d'ici 2022 pour faire de la France un leader de l'intelligence artificielle. "Je souhaite que la France soit l’un des leaders de l’intelligence artificielle, nous en avons les moyens et nous allons en créer les conditions". Cette enveloppe portera essentiellement sur le financement d'appels à projet (400 millions) et le soutien aux jeunes pousses (100 millions).

    Le président de la République ne s'est, en revanche, pas prononcé sur le doublement des salaires préconisé par le rapport Villani.

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !